Fermer
#Economie

Vidéo. Sénégal: plus que deux jours avant l'inauguration du nouvel aéroport

Publié le 05/12/2017 à 15h39 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sénégal : Ce 7 décembre aura lieu l'inauguration de l'aéroport international Blaise Diagne (AIDB), situé à 45 km de Dakar. La ministre des Transports aériens a convoqué la presse pour rassurer l'opinion publique sur le respect des délais.

A trois jours de l’inauguration de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), des inquiétudes persistent sur la capacité de démarrage des activités le 7 décembre. Maimouna Ndoye Seck, la ministre des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires, a tenu à rassurer les futurs usagers sur les derniers réglages. Vu la distance qui sépare l'aéroport de Dakar, beaucoup craignent que les tarifs du transport soient exhorbitants. 

C'est pourquoi le premier point abordé a porté sur le prix des taxis. D'emblée, elle a précisé: "Il n’y a pas que les taxis". Selon Maïmouna Ndoye Seck, il appartient à chacun de choisir son moyen de transport, dont les bus, qui restent abordables.

Un deuxième point concerne les cuves de kérosène. Là également, elle a balayé les objections d'un revers de main. «Il n’y a aucun problème concernant les cuves de kérosène, les travaux sont totalement terminés et les cuves ont été construites suivant les normes internationales», a-t-elle martelé.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal: le nouvel aéroport entame son mois le plus long

La ministre a également rassuré quant au transfert des travailleurs. En ce qui concerne les agents des Aéroports du Sénégal (ADS), il convient de distinguer entre les permanents des employés temporaires ou travaillant pour des sous-traitants. 

Les travailleurs permanents seront transférés à Blaise Diagne tandis que seuls certains employés recrutés par des sous-traitants s'y rendront. Il convient de noter que l'ancien aéroport de Dakar sera définitivement fermé dès le lendemain de l'ouverture du nouvel aérogare.

Enfin, à l'endroit des riverains qui se plaignent d'être exclus, Maimouna Ndoye Seck a fait savoir que le recrutement de populations locales serait privilégié.
Le 05/12/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé