Fermer

Gambie: découverte du plus important gisement de pétrole en Afrique de l’Ouest

Mise à jour le 11/05/2018 à 11h59 Publié le 11/05/2018 à 11h01 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
offshore
© Copyright : DR

#Sénégal : La Gambie va bientôt entrer dans le cercle restreint des pays africains producteurs de pétrole. Un gisement offshore d’environ 1 milliard de barils a été découvert.

Le président Adama Barrow de la Gambie a actuellement le vent en poupe. A peine un an après son accession à la magistrature suprême, un gisement de pétrole offshore estimé à 1 milliard de barils - le plus important jamais trouvé en Afrique de l’Ouest- a été découvert dans son pays.

L’information est donnée par United press international. Cette agence de presse américaine révèle qu’un « important gisement de pétrole offshore a été découvert par les chercheurs». Aux dernières nouvelles, c'est la société australienne FAR qui détenait les licences de prospection dans la zone. Ces réserves d’or noir qui se trouvent dans deux blocs, frôlent le milliard de barils et se trouvent dans le champ pétrolier à quelques kilomètres du champ pétrolier sénégalais «SNE», dans la partie gambienne de l’océan Atlantique.  Avec cette importante découverte, la Gambie dépasse le Sénégal, son unique voisin, et pourrait devenir le Koweït de l’Afrique de l’Ouest.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal-Mauritanie: accord entre Kosmos Energy et British Petrolium pour l’exploitation du gaz

Pour mémoire, l’ancien président Yahya Jammeh, actuellement en exil en Guinée équatoriale, avait annoncé, en 2004, la découverte d’importantes réserves de pétrole en Gambie et que les prospections allaient être poursuivies.
Ces résultats viennent réconforter les informations données en novembre 2017 par la multinationale australienne, FAR Ltd, sur les blocs offshore gambiens A2 et A5. A cette date, FAR Ltd faisait état d’un potentiel de 1,1 milliard de barils récupérables (sans risque sur ces deux sites, avec 926 millions de barils.

Ces deux périmètres pétroliers (A2 et A5), se trouvent entre 50 et 1500 mètres, sur une superficie de 2.682 kilomètres. Les recherches ont permis d’identifier deux prospects: «Samo et Bambo».

Toutefois, FAR Ltd précise que le prospect Samo, qui présente des similitudes avec le champ pétrolier sénégalais SNE, dispose d’un réservoir à deux intervalles d’hydrocarbures. Disposant de ces informations sur les réserves pétrolières gambiennes, la multinationale australienne projetterait de lancer le programme de forage courant 2018.

Le 11/05/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé