Fermer

Sénégal: risque de blocage à l’aéroport international Blaise Diagne

Mise à jour le 25/04/2019 à 10h45 Publié le 25/04/2019 à 10h41 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
AIBD

AIBD (Sénégal)

© Copyright : DR

#Sénégal : Les travailleurs de Limak Aibd Summa menacent de perturber de bon fonctionnement de l’Aéroport international Blaise Diagne. Ils veulent protester contre la décision des gestionnaires turcs d’imposer un départ négocié à plusieurs de leurs collègues.

Le vent de révolte des pilotes qui vient de souffler à Air Sénégal, et ayant coûté son siège à Phillip Bohn, ex-directeur général de la compagnie nationale sénégalaise, a également touché les travailleurs de la société Limak AIBD Summa (LAS), en charge de la gestion de l’aéroport de Dakar. En effet, l’Intersyndicale des travailleurs vient d’annoncer sa détermination à aller en grève si la direction générale de la société ne renonce pas à limoger certains de ses employés.

A l’origine de cette grogne des travailleurs de la société turque, l’audition de plusieurs salariés à qui la direction générale a proposé des départs négociés. Elle évoque des problèmes de trésorerie pour justifier cette décision, ce que ne veut pas entendre l’intersyndicale.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: menaces de licenciement à l’AIBD, un syndicat prend les devants

«Si la société LAS a des problèmes financiers, elle n’a qu’à nous les prouver. Et même si c’est le cas, il y a des leviers à activer, autres que les renvois», a soutenu Serigne Moustapha Gaye, secrétaire général de l’Intersyndicale de travailleurs de Limak de l’AIBD.

Pour le moment, la direction maintient le flou sur le nombre de travailleurs qui vont être licenciés, mais ces derniers ont prévu de rencontrer les acteurs concernés pour décanter la situation.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: l'autoroute à péage Diamniadio-Aibd-Sindia inauguré par le président Sall

«Nous allons rencontrer les responsables de l’aéroport et si les gens campent toujours sur leur position de dégraissage, nous allons déposer un préavis de grève. S’ils persistent, nous allons carrément en grève», ont-ils prévenu.
Le 25/04/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé