Fermer

Sénégal: la nouvelle compagnie nationale, Air Sénégal, ouvre son capital

Mise à jour le 29/07/2019 à 17h04 Publié le 28/07/2019 à 12h08 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Air Sénégal
© Copyright : DR

#Sénégal : La compagnie nationale Air Sénégal a saisi la banque d’affaire française Lazard pour l’aider à ouvrir son capital. Une stratégie mise en place par le nouveau pavillon national sénégalais qui va densifier son réseau en Afrique de l'ouest et centrale pour mieux satisfaire la demande.

Air Sénégal, la nouvelle compagnie aérienne nationale sénégalaise, veut augmenter ses ressources financières pour poursuivre son développement.

A ce titre, elle vient de mandater la banque d’affaires française, Lazard, pour augmenter son capital dans le but d'etoffer sa flotte et ainsi concurrencer Ethiopian Airlines dans la sous-région ouest-africaine.

Le nouveau pavillon national sénégalais compte aujourd’hui une flotte de deux Airbus A330 Neo, acquis grâce à l’appui d'une institution financière publique française qui a garanti le prêt contracté auprès de banques commerciales comme Santander.


LIRE AUSSI: Air Sénégal réceptionne le premier Airbus A330neo à être exploité en Afrique


La compagnie a ainsi l’intention de trouver de nouveaux actionnaires pour accompagner son expansion dans la sous-région et dans le continent.

En effet, Air Sénégal va ouvrir, à partir de la fin de ce mois de juillet 2019, une liaison régulière Dakar-Ouagadougou (capitale du Burkina Faso) en Airbus A315, avec 6 rotations hebdomadaire. Une autre ligne Dakar-Niamey (Niger) va également être lancée incessamment.

A noter que les lignes vers les pays de la sous-région sont, dans la plupart des cas, difficiles à rentabiliser. Mais d’ici 2020, la nouvelle équipe dirigeante ambitionne d’ouvrir d'autres liaisons vers d’autres capitales ouest-africaines.


LIRE AUSSI: Sénégal: Une compagnie internationale manœuvre-t-elle contre Air Sénégal?


L’objectif affiché, selon certains, est de faire face à la concurrence exercée par Ethiopian Airlines, qui a mis la main sur une bonne partie du marché aérien du Sahel.

A préciser qu’Air Sénégal, qui a comme hub aérien l’Aéroport international Blaise Diagne, à Dakar, est une propriété exclusive de l’Etat qui en détient la totalité du capital à travers la Caisse des dépôts et de Consignation (CDC).

Mis en place en 2016, la nouvelle compagnie sénégalaise compte dans sa flotte 6 avions.
Le 28/07/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé