Fermer

Sénégal: le nouvel aéroport peine à atteindre son objectif de 3 millions de passagers

Mise à jour le 19/01/2020 à 11h34 Publié le 18/01/2020 à 11h09 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
AIBD

AIBD

© Copyright : DR

#Sénégal : En se fixant l’objectif d’atteindre les 3 millions de passagers par an, les responsables de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) étaient loin de s’imaginer que la compagnie aérienne South African Airways allait cesser de transiter par Dakar.

Depuis le 1er septembre 2019, les deux vols hebdomadaires de la compagnie aérienne South African Airways en direction de Washington Dulles ont cessé de transiter par le Sénégal, préférant Accra, au Ghana. Une des causes de la réduction du nombre de passagers passant par l'aéroport international Blaise Diagne.

Ce que n’a pas manqué de souligner Xavier Mary, le directeur général de la société Limak-Aibd-Summa qui présentait ses vœux de nouvel an au personnel de l’entreprise le 15 janvier dernier. Selon lui, leurs craintes de l'époque ont été confirmées à l’heure du bilan annuel 2019.

Lors de son ouverture en 2017, l’aéroport s'était fixé comme objectif d'accueillir au moins trois millions de passagers par an. Les arrivées en 2018, ont été en ligne avec l'objectif intermédiaire de 2,3 millions.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: menaces de licenciement à l’AIBD, un syndicat prend les devants

Cependant, au terme de l'année 2019, il a enregistré 2,4 millions de passagers. Un écart que les autorités de l’AIBD expliquent par deux autres facteurs en plus du départ de la compagnie aérienne South African Airways, que le directeur général de Limak-AIBD-Suma a évoqué pour l’assimiler aux difficultés qu'aurait eu la compagnie aérienne sud-africaine. 

Il s’agit selon Xavier Mary de la faillite de Camair Co et d'Aigle Azur. Pourtant malgré cet objectif non atteint, l’AIBD a réalisé un bond en avant par rapport à 2018. Dans les faits, il a enregistré une hausse de 4,6% avec les transits et 5,9% hors transit.

Il faut surtout noter pour s’en féliciter qu’en 2019, l'AIBD a pu compter sur Air Sénégal qui a densément développé son réseau et a mis en place un hub. La plateforme aéroportuaire a eu également droit à un coup de pouce des autorités puisque la redevance passagère qui était de 10.000 francs CFA a connu une hausse de 5.000 francs CFA, pour se fixer à 15.000 Fcfa.

Le 18/01/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé