Fermer

Sénégal: la Russie presque assurée de prendre le contrôle des champs pétroliers

Mise à jour le 29/07/2020 à 10h11 Publié le 28/07/2020 à 15h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
pétrole
© Copyright : DR

#Sénégal : Cairn Energy quitte définitivement le pétrole sénégalais. La compagnie, qui avait découvert du pétrole au large du Sénégal, a vendu la totalité des parts qu’elle détenait dans 3 blocs à Lukoil, l’un des deux plus grands producteurs russes de pétrole.

C’est avec Lukoil que la compagnie pétrolière Cairn Energy a conclu l’accord de vente. Elle lui a cédé l’intégralité de sa participation de 40% dans les blocs Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Deep Offshore (RSSD) pour un montant de 400 millions de dollars américains (environ 223 milliards de francs CFA) plus le remboursement des dépenses en capital engagées depuis le 1er janvier 2020 par Cairn Energy.

Et conformément aux termes de la joint-venture, Cairn va verser, au moins 250 millions de dollars aux actionnaires (Woodside, Petrosen, Far).

Pour rappel, c’est en 2014 que Cairn Energy a foré les premiers puits au Sénégal. Elle y avait fait deux découvertes, dont le champ SNE. Ce fut la plus grande découverte de pétrole en 2014 à l’échelle mondiale.

Aujourd’hui, les deux entreprises qui se sont mises d’accord n’attendent plus que l’approbation du «deal» par l’Etat du Sénégal. La compagnie pétrolière russe, Lukoil, qui conclut ainsi le rachat des 40% de Cairn Energy à Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Deep Offshore, pourrait bien être, dans les prochains jours, l’actionnaire majoritaire du pétrole sénégalais. Le patron du groupe n’a pas caché sa satisfaction.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Pétrole: quand l’incompétence gouverne aux destinées de l'or noir

«Entrer dans le projet avec des réserves déjà explorées, à un stade précoce de leur développement, s’inscrit pleinement dans notre stratégie et nous permet de renforcer notre présence en Afrique de l’Ouest. Rejoindre le projet avec des partenaires internationaux qualifiés nous permettra d’acquérir une expérience supplémentaire dans le développement de champs offshore dans la région», a réagi Vagit Alekperov, puissant président de la compagnie.

Aujourd’hui, la balle se trouve dans le camp de l’Etat du Sénégal. Dès son aval, Lukoil deviendra l’actionnaire majoritaire à Sangomar avec 40% des participations. Woodside aura 35%, Far 15% et Petrosen 10%. Pour rappel, Far aussi a émis le projet de vendre ses parts.

Lukoil est l’un des deux plus grands producteurs russes de pétrole. La compagnie avait été fondée en 1991, durant une réunion du Conseil des ministres sous l’ère soviétique. Avaient pris part dans la jeune compagnie étatique plusieurs entreprises spécialisées dans l’extraction, le raffinage, la distribution et la vente pétrolière. En 1992, l’Etat a entamé sa privatisation.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Pétrole et gaz: Frank Timis attaque l'Etat pour rupture unilatérale de contrat

En 1993, la compagnie est transformée en société par actions. Aujourd’hui, Lukoil fait partie des plus grandes sociétés pétrolières et gazières au monde. Elle contrôle 2% de la production mondiale de pétrole et 1% des réserves d’hydrocarbures prouvées. La compagnie opère dans plus de 30 pays sur 4 continents. En Afrique, elle est présente en Egypte, au Nigeria, au Ghana, au Cameroun et au Congo.

En 2019, ses ventes se sont élevées à 7841,2 milliards de roubles, soit près de 110 milliards de dollars. Ses bénéfices (avant soustraction des intérêts, impôts et amortissements et provisions sur immobilisations) se chiffrent à 1236,2 milliards de roubles. Soit 17,2 milliards de dollars.


Le 28/07/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé