Fermer

Sénégal: après Beyrouth, Dakar sous la menace d'une explosion plus forte avec ses 3.000 tonnes de nitrate d'ammonium

Mise à jour le 20/08/2020 à 14h47 Publié le 20/08/2020 à 14h45 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Port de Dakar

Port de Dakar

© Copyright : Dr

#Sénégal : 3.050 tonnes de nitrate d’ammonium seraient stockées au môle 3 du Port de Dakar, soit une quantité plus importante que les 2.750 tonnes ayant provoqué l'explosion à Beyrouth du 4 août dernier avec un bilan de 170 morts et 6.500 blessés. La capitale sénégalaise est-elle assise sur une bombe?


Selon une information parue dans le quotidien dakarois L’Observateur, le port autonome de Dakar stocke actuellement à l'air libre 3.050 tonnes de nitrate d’ammonium, substance chimique ayant causé la double explosion dans la capitale libanaise. 

Si le fait est avéré, le scénario de la double explosion de 2.750 tonnes de nitrates d’ammonium ayant rasé le port de Beyrouth et une partie de cette ville en provoquant la mort d'au moins 170 morts menace la ville de Dakar.


>>>LIRE AUSSI: Algérie: Saïd Sadi relève de saisissantes similarités entre les tragédies libanaise et algérienne

Concernant l’évacuation du produit dangereux, L’Observateur affirme qu’elle est suspendue à un agrément du ministère de l’Environnement et du développement durable.

Ce n’est pas tout. Selon le quotidien sénégalais Walfadjri, les importantes quantités de phosphate produites par les Industries chimiques du Sénégal (ICS) laissent croire que Dakar renferme une grande quantité de stocks d’ammoniac et d’engrais à base chimique.


>>>LIRE AUSSI: Cameroun: sécurité renforcée à Yaoundé après une série d’explosions à la bombe artisanale

En 1992, le Sénégal a déjà connu une explosion, d'une autre nature que celle qui s'est produite au Liban. En effet, un camion-citerne qui contenait de l'ammoniac avait explosé sous l'effet de la chaleur et de la pression trop forte. Le véhicule avait alors libéré son contenu et intoxiqué des centaines de personnes, tuant près de 129 d'entre elles, certaines sur le coup et d'autres dans les semaines suivantes.

Les autorités sécuritaires sénégalaises n'ont pas encore officiellement réagi à cette information, mais certaines indiscrétions laissent entendre que le produit serait destiné au Mali et que les lourdeurs administratives ralentissement sa réexportation.
Le 20/08/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé