Fermer

Sénégal: la coalition de Wade et Khalifa Sall implose

Mise à jour le 30/05/2017 à 14h24 Publié le 30/05/2017 à 12h54 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
la coalition manko taxawu senegaal vole en éclat

Abdoulaye Wade et Khalifa Sall, les deux principaux leaders de Manko Taxawu Senegaal

© Copyright : DR

#Sénégal : A 24 heures de la date butoir (ce 30 mai à minuit) de dépôt des listes, les leaders des partis de l’opposition n’avaient pas trouvé un consensus autour de la personne qui devait être tête de la liste nationale aux prochaines législatives. Finalement, la coalition Manko Taxawu Senegaal a implosé.

Après l’engouement suscité par la mise en place de Mankoo Taxawu Senegaal (Unis pour assister le Sénégal), cette coalition des partis de l’opposition n'a pas tenu face aux rivalités. En réunion dimanche 28 mai, les leaders des partis politiques qui la composent ne sont pas tombés d’accord sur la personne qui devait être désignée comme tête de liste nationale aux législatives du 30 juillet 2017. Ce malentendu est survenu à une journée de la date limite de dépôt des listes des candidats à la députation.

Selon des sources proches de la coalition, les ambitions démesurées de certains leaders et responsables de partis de l’opposition, membre de Mankoo Tawaxu Sénégal ont fini par énerver leurs alliés à la réunion du dimanche 28 mai. Ainsi, le Parti démocratique Sénégalais (PDS) de l’ex président Abdoulaye Wade, le mouvement Tekki de Mamadou Lamine Diallo et le Parti africain pour la démocratie et le socialisme (And-Jëf/PADS) de Mamadou Diop Decroix auraient manifesté leur mécontentement en quittant le lieu de réunion.

Le démenti de Mamadou Diop Decroix


Après la diffusion de l’information sur la désintégration de la coalition Manko Taxawu Sénégal, le leader de l’Aj/ PADS, Mamadou Diop Decroix est sorti pour apporter des éclaircissements sur l’issue de la réunion du dimanche 28 mai.

Selon lui, «la réunion de ce dimanche 28 Mai 2017 s’est terminée de façon normale avec mission pour les coordonateurs de convoquer la plénière des leaders ce lundi 29 pour un compte-rendu des discussions autour de la tête de liste». Cette réaction du leader le l’Aj/PADS était pour démentir ce qui se disait déjà sous cape dans les salons de Dakar sur la dislocation de Mankoo Taxawu Senegaal. Il va plus loin affirmant que «contrairement à ce qu’a annoncé un site d’information, leur réunion ne s’est pas tenue à la mairie de Dakar, mais plutôt dans les bureaux de Malick Gakou, et personne n’a boudé».


LIRE AUSSI : Sénégal-Législatives 2017: Khalifa Sall quitte la coalition “Mankoo Taxawu Senegaal”

Par ailleurs, disait Mamadou Diop Decroix, «sur les dix membres présents à la réunion, quatres se sont prononcés en faveur de Oumar Sarr comme tête de liste, un a maintenu sa candidature comme tête de liste, un s’est abstenu et deux ont préféré Khalifa Sall. Concernant les deux modérateurs, ils n’ont pas voulu exprimer publiquement leur choix». 

Malgré ce démenti formel, les derniers développement prouve que la mésentente est plus profonde. En effet, la coalition a vel et bien volé en éclat. Les différents partis n'ont pas réussi à trouver un terrain d'entente. l'exerice était d'autant difficile que deux des principaux leaders étaient absents. Khalifa Sall, maire de Dakar, est en prison. Abdoulaye Wade, l'ex-président de la République, est toujours à l'étranger, probablement en France. Finalement, les responsables du PDS iront aux législatives avec la plupart des opposants, notamment Mamadou Diop Decroix d'AJ/PADS, Pape Diop de Bok Gis Gis, Mamadou Lamine Diop de Tekki. 
Le 30/05/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé