Fermer

Sénégal. Législatives du 30 juillet: les militaires et les civils voteront le même jour

Publié le 23/06/2017 à 11h19 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Les militaires et paramilitaires voteront le même jour que les civils

Les militaires et paramilitaires voteront le même jour que les civils

© Copyright : DR/

#Sénégal : Aux élections législatives du 30 juillet 2017, les militaires et les paramilitaires sénégalais voteront en même temps que leurs compatriotes civils : une première au Sénégal

Pour une fois qu’ils vont voter, depuis que ce droit civique leur est accordé, militaires, policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers du Sénégal accompliront leur devoir de vote le même jour que les civils. Cette nouvelle disposition a été introduite dans le code électoral. C’est ce qu’a fait savoir Bernard Casimir Demba Cissé, membre de la direction générale des élections, a moins de 40 jours des législatives du 30 juillet 2017.

A la différence de l’ancien code électoral où les militaires et le paramilitaires votaient une semaine avant le jour du scrutin, dans le nouveau code, ils vont voter le même jour, a annoncé en substance  Bernard Casimir Demba Cissé. Il intervenait, ce mardi 21 juin à la session d’information sur les termes de référence de la couverture médiatique avec la presse.


LIRE AUSSI : Sénégal. législatives 2017: Macky Sall a du souci à se faire


L’objectif visé dans ce changement du code électoral est de rationnaliser. «Il faut rappeler que notre fichier électoral avait deux grands compartiments. Le compartiment des Sénégalais de l’intérieur et celui des Sénégalais de l’extérieur. A l’intérieur, nous avions un compartiment avec deux chambres ; les civils, les militaires et les paramilitaires. Si les civils, les militaires et les paramilitaires votent le même jour, c’est pour rationaliser», a fait savoir ce membre de la direction générale des élections.

Le jour du scrutin législatif du 30 juillet 2017, les militaires et les paramilitaires, tout comme les civils figureront donc sur le même fichier et voteront dans les mêmes bureaux qu’eux. La seule différence est que, contrairement aux civils, les militaires et les paramilitaires, du fait de leur rôle d’hommes de tenues devant assurer l’ordre, auront la priorité sur les civils au niveau des bureaux de vote.

Le 23/06/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé