Fermer

Sénégal: pour Macky Sall, ses alliés mécontents doivent se taire ou partir

Mise à jour le 14/09/2017 à 12h02 Publié le 14/09/2017 à 11h57 Par Mamadou Awa Ndiaye

#Politique
Macky Sall, président du Sénégal

Macky Sall, président du Sénégal

© Copyright : DR/

#Sénégal : Le président Macky Sall est très remonté contre ses alliés et partisans contestataires du dernier remaniement ministériel. Rien ne retient plus Youssou Touré, ex secrétaire d’Etat à l’alphabétisation, Thérèse Faye Diouf, coordonnatrice démissionnaire du Cojer et Yakham Mbaye, ex secrétaire d’Etat.

C’est un président Macky Sall très en colère contre les contestataires suite au dernier remaniement ministériel qui a reçu les membres du nouveau gouvernement. S’adressant aux ex-ministres et membres de l’Alliance pour la république, son parti, Macky Sall n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. «Que ceux qui rouspètent aillent jusqu’au bout de leur logique, je ne retiens personne», a-t-il martelé. Selon le Chef de l’Etat qui assume entièrement ses choix, «le gouvernement n’est pas un gâteau à partager » et que sa «mission est de satisfaire les Sénégalais et non des troupes politiques».
 


LIRE AUSSI: Audio. Sénégal: un ministre débarqué déverse sa bile sur Macky Sall



Tout comme Youssou Touré, l’ex-secrétaire d’Etat à la Culture et à l’Alphabétisation qui dénonce «un manque de respect», Thérèse Faye Diouf, le coordonnateur démissionnaire de la Convergence des jeunes républicains (Cojer) est avertie. Macky Sall n’entend donc pas revenir sur le choix des hommes avec qui il va travailler jusqu’aux élections présidentielles prévues en 2019.

Rappelons que le dernier remaniement ministériel a donné libre cours à des contestations de la part de plusieurs militants de l’Apr et de ses alliés de la coalition «Benno Bokk Yakaar». Selon Youssou Touré, très déçu de devoir quitter son poste de secrétaire d’Etat, «le président aurait dû avoir un autre comportement vis-à-vis du Réseau des enseignants de l’Apr». Il dénonce «un manque de considération de la part du président». Visiblement très remonté contre les choix de Macky Sall, le coordonnateur du Réseau des enseignants de l’Apr estime que si le président pense qu’ils ne sont d’aucune utilité, «il n’a qu’à rompre les liens avec eux».
 


LIRE AUSSI : Sénégal: Macky Sall se sépare de certains leaders contestataires



Pour sa part, Trérèse Faye Diouf a choisi, selon certaines rumeurs, de démissionner de son poste de coordonnatrice de la Convergence de jeunes républicains. Cette attitude a poussé certains membres du Cojer à réclamer l’éviction de Thérèse Faye de la direction de la l’Agence nationale de la petite Enfance et de la Case des tout petits.

Toutefois, certains observateurs politiques estiment qu’en ne cherchant pas à récupérer les militants frustrés,  le président Macky Sall est entrain de reprendre les même erreurs que son prédécesseur, Abdoulaye Wade. Selon eux, «en se séparant de ses plusieurs militants de l’Apr et de certains de ses alliés du Partis socialiste (PS) et de l’Alliance des forces du progrès de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale, le président Macky Sall court le risque de perdre les élections présidentielles de 2019».

Le 14/09/2017 Par Mamadou Awa Ndiaye

à lire aussi