Fermer

Sénégal: polémique autour du coût global du TER

Publié le 12/12/2017 à 19h00 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
TER Dakar

Le Train express régional reliera Dakar à l'Aéroport international Blaise Diagne.

#Sénégal : De 568 milliards de francs CFA, le coût du Train express régional (TER) est passé à 800 milliards, sans compter la tranche additionnelle de 17 km jusqu'au nouvel aéroport de Blaise Diagne.

Au contribuable sénégalais, le gouvernement réserve une bien mauvaise surprise. Alors que le coût officiel de l'infrastructure ferroviaire qui doit relier Dakar à l'aéroport international Blaise Diagne se monte à 568 milliards de francs CFA (854,13 millions d’euros), voilà qu'Ousmane Sonko, ex-inspecteur des impôts devenu député, fait des révélations sur les dépenses réelles qui attendent le Trésor public. Pour ne rien arranger, Abdou Ndéné Sall, ministre délégué chargé du développement des réseaux ferroviaires, a confirmé ses dires. 

Ainsi, le coût de la première tranche du TER, longue de 38 kilomètres et qui relie Dakar à Diamniadio, se chiffrera en fait à 800 milliards de francs CFA (1, 2 milliard d’euros), a déclaré le ministre, en réponse à une question orale soulevée par le député du parti Pasteef-les Patriotes, devant le Premier ministre.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal-BID: 300 millions d’euros en faveur du Train express régional

Ousmane Sonko revient à la charge

L’aveu d’Abdou Ndéné Sall a suffi au député Ousmane Sonko pour revenir à la charge. Selon le leader du parti Pasteef-les Patriotes, les déclarations du ministre ne vont pas dans le même sens que celles du chef de l’Etat et du Premier ministre.

"Cet aveu est un pas vers la vérité, mais n’éteint pas le débat. Le montant de 800 milliards ne couvre que les 38km de la première phase portant sur la distance Dakar-Diamniadio. Ils n’intègrent pas la seconde phase allant de Diamniadio à Diass sur une distance de 17km. Je vous laisse faire le calcul".


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: la BAD apporte 192,8 millions d'euros au Train express régional

Le leader de Pasteef-les Patriotes ajoute que ces sommes n’incluent pas le coût des travaux assujettis à la notification de la disponibilité des crédits aux entrepreneurs. Encore moins les dépenses liées à l’étude d’impact environnemental et social, révélées par le rapport de la Banque africaine de Développement (Bad), l'un des bailleurs du TER. Et d’autres perturbations liées à la construction des murs de protection le long des voies qui vont réduire les échanges entre les communes.

"Cet aveu est grave quant à la crédibilité et la sincérité du budget, car jusqu’à présent, c’est le montant de 568 milliards qui est inscrit au budget et sur le Plan Triennal d’investissement Public 2018-2020", a conclu Sonko.
Le 12/12/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé