Fermer
#Politique

Vidéo. Le Sénégal sous tension, Macky Sall à Paris pour cinq jours

Mise à jour le 20/04/2018 à 20h51 Publié le 20/04/2018 à 20h48 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sénégal : Les ressortissants sénégalais en France traitent de tous les noms le président Macky Sall. Ils étaient devant le consulat du Sénégal à Paris et attendaient de pied ferme le chef de l’Etat. Les images.


Arrivé à Paris depuis le mardi 17 avril, c'est ce vendredi que le président Macky Sall doit rencontrer son homologue français, juste avant qu'il ne retourne au Sénégal samedi. Selon ses opposants, cette visite est une fuite en avant du président Sall, au moment où le Sénégal est sous tension dans cette période d'adoption d'une révision de la loi électorale et d'un article de la Constitution. Du coup, le dirigeant a eu droit à un accueil mouvementé. 

Le moins que l'on puisse dire c'est que son séjour en France a mal débuté. Il a été accueilli, mardi 17 avril par des ressortissants sénégalais très remontés contre sa politique et son projet de loi sur le parrainage devant passer en plénière à l’Assemblée nationale, le jeudi 19 avril.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal: bagarre au Parlement entre députés


Un groupe de ressortissants sénégalais a en effet anticipé l’appel à manifester de l’opposition contre le projet de loi sur le parrainage que le président Macky Sall veut faire passer à l’Assemblée nationale. Massés devant le consulat du Sénégal à Paris, des Sénégalais appartenant probablement à l’opposition ont pris d’assaut le cortège du président sous les huées. Voulant raisonner ces compatriotes frustrés par les dérives du pouvoir sénégalais en place, le chauffeur du président a été enfariné en même temps que la voiture qu’il conduisait. Le caméraman de la présidence qui les accompagnait n’a pas échappé au saupoudrage.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal. Présidentielle 2019: la mise en garde du mouvement "Y'en a marre" à Macky Sall


«Non au tripatouillage de notre Constitution», «Macky Sall dictateur» font partie des slogans scandés par les manifestants qui semblent en avoir assez du chef de l’Etat. Ils lui reprochent également de vouloir utiliser sa confortable majorité à l’Assemblée nationale pour se tailler une Constitution lui permettant d’éliminer ses adversaires avant les élections présidentielles de 2019.

Pour rappel, le projet de loi sur le parrainage que prône Macky Sall doit passer en séance plénière à l’Assemblée nationale, ce jeudi 19 avril. Pour le moment, le président Macky Sall est resté sourd à la médiation entamée par une partie de la société civile qui lui demande de surseoir à ce projet. Mais très décidés à faire échouer ce projet de loi sur le parrainage, l’opposition sénégalaise, le mouvement «Y'en à marre» et des citoyens ont appelé à un rassemblement devant les grilles de l’Assemblée nationale.
Le 20/04/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé