Fermer

Sénégal-USA: Gadio, ex-ministre des Affaires étrangères, veut négocier avec la justice américaine

Mise à jour le 10/05/2018 à 10h22 Publié le 10/05/2018 à 10h19 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Cheikh Tidiane Gadio

Cheikh Tidiane Gadio

© Copyright : dr

#Sénégal : Placé en résidence surveillée pour des faits présumés de corruption et de blanchissement d’argent, Cheikh Tidiane Gadio, ancien chef de la diplomatie sénégalaise, veut négocier avec la justice américaine pour éviter un procès.

L’ex-ministre sénégalais des Affaires étrangères qui avait été arrêté aux Etats-Unis puis mis sous résidence surveillée est en négociation avec les procureurs américains. Selon l’usage au pays de l’oncle Sam, il peut soit coopérer avec la justice américaine et ainsi payer une amende, soit aller en procès au risque d’écoper d'une peine de prison ferme. Les négociations seraient actuellement très avancées et les deux parties pourraient les boucler «dans les semaines à venir», rapporte le journal Les Echos. «Un accord de coopération» pourrait être signé, souligne le même journal.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal-Etats-Unis. Gadio devient "facilitateur" pour la justice américaine

A rappeler que Cheikh Tidiane Gadio a été arrêté le vendredi 17 novembre 2017 à New York puis présenté au juge  Kévin Nathianel Fox, le lendemain. La justice américaine lui reproche d’être un acteur présumé, avec Patrick Ho, responsable d’une organisation non gouvernementale chinoise, dans des faits de corruption impliquant certains responsables africains. L’ex-chef de la diplomatie sénégalaise aurait comploté avec les responsables de cette société chinoise basée en Virginie aux Etats-Unis et à Hong Kong. La justice américaine cite dans cette affaire, les chefs de l’Etat tchadien, Idriss Déby, et ougandais, Yuwéri Museveni. Ces deux responsables auraient reçu des pots-de-vin de cette société chinoise qui voulait bénéficier de l’exploitation des blocs pétroliers tchadien et ougandais.


Le 10/05/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé