Fermer

Sénégal: les étudiants en grève seront reçus par le président Macky Sall

Mise à jour le 23/05/2018 à 15h10 Publié le 23/05/2018 à 15h05 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Macky Sall
© Copyright : DR

#Sénégal : Le président Macky Sall va recevoir les étudiants au Palais de la République. La balle est maintenant entre les mains des camarades du défunt Fallou Sène qui doivent s’organiser.

Trois jours après avoir obtenu le limogeage de Baydallaye Kane, recteur de l’Université Gaston Berger (UGB) et de Ibrahima Diao, directeur du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS), suite au meurtre de leur camarade Mohamadou Fallou Sène, les étudiants viennent de franchir un autre pas vers la satisfaction de leurs revendications.

Selon les médias, le président Macky Sall s’est dit prêt à les recevoir pour écouter leurs doléances et tenter d’améliorer leurs conditions d’études.

Depuis le début du mot d’ordre de grève illimitée décrété par l’ensemble des étudiants des différentes universités du Sénégal suite au meurtre de Fallou Sène, des ministres conseillers du chef de l’Etat et des membres de la société civile se sont activés pour tenter d'apaiser la crise universitaire.


LIRE AUSSI: Sénégal: le limogeage du recteur de l'UGB ne calme pas les étudiants


Entre autres revendications, les étudiants réclamaient la vérité sur le meurtre de leur camarade et les limogeages du recteur de l’UGB et du CROUS. Ils demandaient également la démission du ministre de l’Enseignement supérieur, du ministre de l’Intérieur et de leur collègue de l’Economie et des finances.

En sit-in mardi 22 mai au matin dans les différentes universités du Sénégal, les étudiants avaient aussi exigé une audience, sans intermédiaire, auprès du président Macky Sall. Selon eux, «des individus malintentionnés tentent de casser leur mouvement en voulant corrompre certains de leurs dirigeants. Mais une telle manœuvre ne sera pas couronnée de succès».

Cette dernière revendication des étudiants vient d’être satisfaite. Il leur reste maintenant à s’organiser pour mieux la concrétiser.
Le 23/05/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi