Fermer

Sénégal: Macky Sall accusé d'être un "distributeur de billets" pour ses militants

Mise à jour le 15/08/2018 à 17h04 Publié le 15/08/2018 à 17h00 Par Malick Maram Ndiaye et Moustapha Cissé

#Politique
Macky Sall accusé d'être un guichet automatique de banque
© Copyright : DR

#Sénégal : L'opposition accuse le président Macky Sall de faire du palais présidentiel un distributeur automatique de billets de banque. Les alliés et militants de l’APR qui y entrent ressortent les poches remplies.


Le candidat Macky Sall ne lésine pas sur les moyens pour avoir un deuxième mandat à la tête du Sénégal. Il distribue à tour de bras de l’argent aux militants et alliés de l’Alliance pour la république (APR), son parti. Toutes les délégations proches du pouvoir, reçues au Palais présidentiel ces derniers temps, en ressortent les poches pleines de billets de banque.

Reçu au Palais avec les jeunes de la coalition Benno Bokk Yaakar, le conseiller de Macky Sall, Zator Mbaye, en est ressorti avec une somme de 15 millions de francs Cfa (22 556 euros), révèle le journal L’AS. Cet argent leur était gracieusement donné par Macky Sall pour servir de transport. D’autres sources soutiennent que les militants de l’APR de Podor ont, pour leur part, eu à obtenir une enveloppe de «40 millions de francs Cfa (60.150  euros)». D’autres journaux, dont Les Echos, révèlent que, les responsables de la cellule APR de la Médina ont eux aussi «reçu cette même somme».


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: l’opposition visite les chancelleries pour vilipender Macky Sall

Tout semble indiquer que Macky Sall est en train de répéter les mêmes erreurs que son prédécesseur à la tête de l’Etat. En effet, à quelques mois de la présidentielle de 2012, Abdoulaye Wade, alors président de la République, avait distribué d’importantes sommes d’argent à ses partisans. Mais cette «générosité» ne lui avait pas permis de battre son ancien premier ministre, Macky Sall.

Le ballet des militants au Palais de la République


En attendant la construction du siège de l’Alliance pour la république de Macky Sall, le symbole de la République est transformé en une véritable permanence du parti présidentiel. Aujourd’hui, la première chose qui attire l’attention du passant qui arpente l’avenue Léopold Sédar Senghor est le nombre impressionnant de personnes qui attendent d’être reçues en audience par le président Macky Sall. Des cars de transport en commun s’y relayent à longueur de journée.

C’est à croire que depuis qu’il a pris ses vacances, la principale activité du chef de l’Etat est de recevoir des militants de l’APR et leurs alliés de la coalition Benno Bokk Yaakar. D’anciens militants du Parti démocratique sénégalais (PDS) de l’ex-président de la république, Abdoulaye Wade, font eux aussi, leur défilé au Palais de Roum.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: «The Economist» s’inquiète du recul démocratique du Sénégal sous Macky Sall

Les militants de l’APR de Podor étaient à l’honneur au Palais, le vendredi 10 août dernier, mais d’autres délégations les avaient précédées. Il s’agit, entre autres, des jeunes de la coalition Benno Bokk Yaakar est des responsables de l’APR Matam, conduits par Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Transports terrestres. 4 mois plus tôt, Cheikh Oumar Hann, chef de file du renouveau de l’APR de Matam, avait, lui aussi, été reçu à la présidence de la république avec sa délégation.
Le 15/08/2018 Par Malick Maram Ndiaye et Moustapha Cissé