Fermer

Sénégal: l'opposition boude la consultation du Fichier électoral

Mise à jour le 24/11/2018 à 17h08 Publié le 23/11/2018 à 12h49 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Opposition sénégalaise
© Copyright : DR

#Sénégal : Les partis regroupés au sein du Front national de résistance sont très remontés contre le ministre de l’Intérieur qui, selon eux, ne joue pas franc jeu pour l’accès au fichier électoral. Invité à venir s'enquérir de l'état de ces listes, ils n'ont finalement eu droit qu'à un accès très limité...


Finalement, la joie de l'opposition qui pensait avoir fait plier le ministre de l'Intérieur au sujet du fichier électoral, contenant les données chiffrées de l'ensemble du corps électoral inscrit sur les listes des différentes circonscriptions, n'aura été que de très courte durée.

En effet, Aly Ngouille Ndiaye, le ministre sénégalais de l'Intérieur, semble vouloir jouer au chat et à la souris avec les partis politiques, regroupés au sein de Front national de résistance (FNR). En déplacement au ministère de l’Intérieur pour consulter le Fichier électoral, Omar Sarr, actuel numéro 2 du PDS, et ses camarades, ont vite fait de vider les lieux. Selon eux, le premier flic du pays en charge de l'organisation des élections ne leur a présenté qu’une «simple maquette» du fichier électoral.

«Ce que nous avons vu, ce n’est pas un fichier électoral. Mais plutôt une maquette qui ne nous renseigne sur rien», s’est plaint le responsable du PDS. «C’est ce qui a été mis en ligne pour permettre aux citoyens de vérifier leurs inscriptions qui nous a été présenté», a-t-il précisé, ce jeudi 22 novembre.

Le FNR n’entend toutefois pas se laiser distraire par l'attitude du ministre de l’Intérieur, et compte poursuivre son bras de fer avec ce dernier pour obtenir satisfaction.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Fichier électoral: le ministre de l’Intérieur accède enfin à la demande de l’opposition

«Nous l’avions dit, nous le répétons encore, l’opposition nationale ne saurait accepter un jour de plus que le fichier électoral soit à la disposition de Benno Bokk Yakaar (la coalition dirigée par Macky Sall, Ndlr) et de son candidat et que tout accès et tout contrôle lui soit refusé», ont-ils fait savoir.

L’Article L.48 de la loi électorale sénégalaise garantit pourtant aux partis de l'opposition un libre droit d’accès au fichier électoral.

«Le ministère chargé deséElections fait tenir le fichier général des électeurs, en vue du contrôle des inscriptions sur les listes électorales. La C.E.N.A ainsi que les partis politiques légalement constitués ont un droit de regard et de contrôle sur la tenue du fichier», précise cet article.

Mais visiblement, Aly Ngouille Ndiaye, qui avait promis de faire réélire Macky Sall vaille que vaille, n'a pas la même lecture de cet article...

Le 23/11/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé