Fermer

Vidéo. Sénégal: un exercice anti-terroriste vire au drame

Mise à jour le 29/02/2020 à 10h04 Publié le 29/02/2020 à 09h51 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Accident au cours d'une simulation

Accident au cours d'une simulation

© Copyright : DR

#Sénégal : Un camion de la gendarmerie a perdu le contrôle lors d’un exercice de simulation d’une attaque terroriste à Dakar. Il fonce sur une file de voitures allant en sens inverse et les démolit littéralement.


Ce devait être un banal exercice lors d'une simulation d'attaque terroriste organisée par le ministère de l’Intérieur au sein même de Dakar, mais cela a viré au drame, jeudi 27 février, sur l’avenue du Centenaire de la ville de Dakar, au niveau même de la place des Nations, ex-place de l’Obélisque.


Un camion de la gendarmerie, véhicule semi-blindé pesant visiblement plusieurs tonnes, a perdu le contrôle et a terminé sa course sur des voitures qui attendaient tranquillement que le convoi des services de sécurité et de défense passe.



Un taxi, reconnaissable par sa couleur jaune et noir caractéristique de ce type de voiture à Dakar, a été littéralement pulvérisé, alors qu’un autre a été complétement démoli.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Simulation: le «Terrou-bi Hôtel» pris d’assaut par des terroristes

Malgré l’aspect pus que spectaculaire, selon le bilan fourni par les autorités de la police, il n’y aurait que quatre blessés dont deux dans un état grave. Cependant, aucune information n’a filtré sur les raisons de cette perte de contrôle d’un véhicule supposé être très sûr et qui roulait sur une route bien pavée, dans une journée où la visibilité est excellente et durant laquelle la voie qui lui est réservée est complètement dégagée.

Selon les témoignages recueillis auprès de la presse sénégalaise, les journalistes qui avaient été invités par le ministère de l’Intérieur n’ont pas reçu l’intégralité des images qui leur avaient été promises après l'exercice de simulation. C'est là qu'ils ont "compris que quelque chose ne tournait pas rond",  affirme l'un d'eux joint au téléphone. 

Après l’exercice, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, a affirmé que "le Sénégal était bien outillé pour faire face à une éventuelle attaque terroriste", des propos qui contrastent évidemment avec ce tragique déroulement de la simulation annuelle organisée par la police et la gendarmerie nationales, justement pour rassurer les populations. 
Le 29/02/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi