Fermer

Sénégal: Ousmane Sonko, leader de l'opposition, accusé de viol

Mise à jour le 06/02/2021 à 11h19 Publié le 06/02/2021 à 11h07 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Ousmane Sonko

Ousmane Sonko

© Copyright : Dr

#Sénégal : Le principal opposant de Macky Sall, Ousmane Sonko, est accusé de viol. Ce qui était encore une rumeur le vendredi matin a pris au fil des heures des proportions inquiétantes, après le démenti du chef de Pastef et les éclairages de la propriétaire du salon de massage où travaille l'accusatrice.

Ousmane Sonko, qui beneficiait d'une réputation jamais ternie dans un champs politique composé majoritairement de racaille, a pris un sale coup avec les accusations de viol qui l'accablent depuis le vendredi 5 février.

La plaignante, une dénommée A. Sarr, masseuse de son état, est allée signaler le président du Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) au commandant de la section de Recherches de la gendarmerie de Colabane. 

Selon ce qu’elle a confié aux enquêteurs, le politicien sénégalais Ousmane Sonko se «présente régulièrement en qualité de client pour des séances de massage mais à la fin, il exige toujours des faveurs sexuelles». «Je n’arrive plus à vivre sous ces viols répétés. Je vis dans un stress perpétuel et un dégoût de mon corps», fait savoir la jeune fille de 20 ans. A. Sarr révèle par ailleurs les supposées menaces dont elle est victime de la part de Sonko.


LIRE AUSSI: Sénégal: Ousmane Sonko, le grand gagnant de la présidentielle 2019


«Il menace de me faire disparaître de la surface de la terre compte tenu de sa toute puissance et de sa position dans le pays», confie-t-elle. 

Ousmane Sonko, qui n'a pas tardé à réagir, a démenti ces accusations en accusant ceux qui l'ont toujours accusé de choses qui ne se sont jamais révélées vraies. Dans son message publié sur sa page facebook, il dit être victime de complot de la part des mêmes personnes qui ont emprisonné Khalifa Sall et Karim Wade. Selon lui: «aucun homme politique n'a jamais été autant diffamé, calomnié et persécuté en si peu de temps. Et c'est révélateur de leurs tentatives de déstabilisation, aussi inlassables que vaines. Nous savions qu'après les liquidations de Khalifa Sall et Karim Wade, le nouvel attelage de Macky n'avait qu'une mission: liquider Sonko à tout prix avant 2024, y compris en manipulant des individus pour une besogne aussi abjecte. Depuis des mois des amis, y compris de l'intérieur, n'ont cessé de m'alerter sur un complot à venir portant sur des questions de mœurs, puisque tous les autres avaient lamentablement échoué».

Le leader du Pastef, qui donne rendez-vous à ses militants pour les prochaines échéances électorales, leur demande de garder leur calme.


LIRE AUSSI: Sénégal : l’opposition parlementaire dénonce une cabale contre le candidat Ousmane Sonko


La propriétaire du salon de massage, en tentant de laver Ousmane Sonko des accusations de son ex-employée a donné des informations qui pourraient nuire à l'honorabilité du député et leader de l'opposition. La dame qualifie les propos de son employée d'un tissu de mensonges, et a confirmé par la même occasion que le leader du Pastef est un client fidèle de son salon.

«Après chaque voyage, Ousmane Sonko vient faire un message tonifiant relaxant. (Massage de dos et le client ne se déshabille que pour montrer son dos). C'est le seul massage que l'ont fait d'ailleurs», confie-t-elle.

Seulement dans la description de ce qu'elle semble expliquer comme un complot, elle dévoile les manigances de son ex employée qui aurait couché avec Ousmane Sonko pour le piéger.

En attendant, la justice s'est saisie de l'affaire et Ousmane Sonko pourrait être convoqué dans les prochaines heures.
Le 06/02/2021 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé