Fermer

Sénégal. Enlèvement d’enfants: le phénomène devient inquiétant

Mise à jour le 10/05/2017 à 13h53 Publié le 10/05/2017 à 10h00 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Les disparitions inquiètent au Sénégal
© Copyright : DR

#Sénégal : De plus en plus d'enfants sont enlevés au Sénégal. Ce phénomène qui a toujours existé prend des proportions alarmantes et inquiète les parents qui ne dorment plus que d’un œil.

Il ne se passe plus une semaine sans qu’un parent, un frère ou une sœur annonce dans la presse et sur les réseaux sociaux, la disparition d’un enfant. Même si le phénomène touche en majorité des mineurs, aucun enfant n’est définitivement à l’abri. La police multiplie les arrestations, mais les kidnappeurs semblent intraitables et multiplient leurs forfaits.

L’émoi des populations de Yoff était à son comble lorsqu'elles ont appris l’enlèvement, jeudi 27 avril, de Cheikh Ibra Thiane, un enfant de 12 mois seulement. Aïssatou Sarr, la ravisseuse qui travaillait comme employée de maison à Dakar, avait profité de l’effervescence suscitée par l’anniversaire de l’Appel de Seydina Limamou Laye pour enlever l’enfant.

Elle s’était introduite chez les parents de l'enfant et avait tiré parti de la présence massive des invités pour l’amener avec elle à Kahone, un village de la région de Kaolack. Sans la ténacité des éléments de la Division des investigations criminelles (DIC), le bébé Cheikh Ibra Thiane, n'aurait pas été retrouvé, 15 jours plus tard, entre les mains d’Aïssatou Sarr. La kidnappeuse, Aïssatou Sarr, son père Bassirou Sarr et sa mère Marie Diouf ont été arrêtés par la DIC et conduits à Dakar. Toutefois, cette issue heureuse ne saurait faire oublier les nombreux autres cas d’enlèvements non encore élucidés à Dakar et dans les autres régions.


LIRE AUSSI : Sénégal. Mystérieuses disparitions en série et réapparitions d'enfants


Coumba Bâ, une jeune étudiante de 20 ans, habitant le quartier Mbour de la ville de Thiès a elle aussi disparu. Ses parents soutiennent qu’elle a quitté le domicile familial le jeudi 27 avril et n’a pas donné de nouvelle depuis. Sa mère la décrit comme une fille «gentille, sérieuse et battante» et craint qu’elle soit tombée entre les mains de ravisseurs.
Cette disparition s'ajoute à toutes celles dont l’enquête n’a pas encore donné de résultats.

Même si Dakar et sa banlieue en payent le plus lourd tribut, les autres régions ne sont pas épargnées. La police sénégalaise est en alerte maximale pour débusquer d’éventuels kidnappeurs. Pour les aider dans leur travail quotidien, toutefois, les parents devraient redoubler de vigilance concernant la surveillance de leurs enfants.
Le 10/05/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé