Fermer

Cancer: la presse sénégalaise rend hommage à la patiente qui avait tenu à témoigner

Mise à jour le 02/06/2017 à 11h04 Publié le 02/06/2017 à 10h51 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Ndéye Ndiaye plus connu sous le nom de Ndéye Khady

Ndèye Khady Ndiaye est finalement décédée jeudi 25 mai, après avoir lutté longuement contre sa maladie.

© Copyright : DR/

#Sénégal : Les sites d’information sénégalais ont largement repris la vidéo de l’interview de Ndèye Khady réalisée par le360afrique. Cette jeune sénégalaise, à cause de la panne de la seule machine de radiothérapie disponible au Sénégal, était contrainte de se rendre au Maroc pour ses soins médicaux.


En réalisant cette interview de Ndèye Khady Ndiaye, en janvier dernier, on était loin de se douter que cette malade du cancer allait dire au revoir pour la dernière fois cinq mois plus tard. 

Malgré la souffrance qu’elle a endurée, Ndèye Khady a toujours garder sa dignité. Elle se savait très malade, mais avec sympathie, elle a tenu à répondre correctement à toutes les questions qui lui étaient adressées. Mieux, elle avait même tenu à servir elle même le thé aux journalistes. En cette journée pluvieuse et plutôt froide, c'étaient plus qu'un réconfort.

Son témoignage sur sa maladie et la panne de la seule machine de radiothérapie disponible au Sénégal et son évacuation au Maroc, a ainsi touché tous les internautes et les lecteurs. 


LIRE AUSSI : Vidéo. Sénégal. Enquête de Dakar à Casablanca: quand l'Etat condamne les malades du cancer à mourir


Alors dès son décès, les sites d’information au Sénégal se sont rués sur cet entretien pour illustrer les nombreux articles rendant hommage à celle qui répondait également au nom de Madame Ndoye au registre civil et qui laisse un jeune enfant. 

En acceptant de témoigner avec sa mère en janvier dernier, Ndèye Khady voulait secouer les cocotier et attirer l'attention sur une situation regrettrable que vivent les malades du cancer. Elle est partie, mais son combat est toujours d'actualité. Puisque jusqu'à présent, les machines de radiothérapie promises par le gouvernement après la première diffusion de ce reportage ne sont pas encore installées ou opérationnelles à Dakar. Encore aujourd'hui, les patients sont évacués vers les pays limitrophes du Sénégal ou encore le Maroc.

Il s'agit souvent d'évacuations de dernière minute au moment où les malades sont dans un état critique ou à un stade avancé de leur maladie. 


Le 02/06/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé