Fermer
#Société

Vidéo. Sénégal: fuite d'épreuves: le directeur de l'Office du bac refuse de démissionner

Mise à jour le 06/07/2017 à 08h55 Publié le 05/07/2017 à 18h42 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sénégal : Les épreuves de mathématiques du baccalauréat 2017 risquent aussi d’être annulées. Depuis quelques minutes, des documents montant le libellé des sujets circulent sur les réseaux sociaux.


Après l’annulation annoncée des épreuves de français de la série L2 du baccalauréat 2017, suite aux fuites constatées ce mardi 4 juillet, cette décision va suûrement être appliquée à d’autres épreuves. Depuis  ce matin, des fraudes ont été constatées au niveau des mathématiques et des sciences de la vie et de la terre (SVT). D’autres épreuves comme l’histoire et la géographie risquent également de subir le même sort parce qu’elles aussi ont fait objet de fuites.

Selon les examinateurs, «la fuite a été remarquée après que les épreuves ont été distribuées et que les candidats ont commencé à plancher dessus. C’est pourquoi l’épreuve de substitution n’a pas été retenue». Toutefois, avec ces fuites à répétition, la crédibilité du baccalauréat sénégalais est sérieusement remise en question au niveau national et ne tarderait pas à l’être sur le plan international. Elles remettent aussi sur la table l’éternelle question de la corruption au Sénégal.


LIRE AUSSI: Liberia: un seul admis au baccalauréat sur 42.000 candidats


Rappelons que des fuites ont été aussi remarquées aux épreuves anticipées de philosophie en série L1 et au concours général, mais Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale avait démenti les enseignants. Ce dernier avait même menacé de porter plainte contre Saourou Séne, à la fois secrétaire général du syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal et du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen et du secondaire (Saems-Cusems) pour diffusion de fausses nouvelles. Mais ces fuites avérées dans la quasi-totalité des épreuves du baccalauréat 2017 donnent raison à Saourou Sène qui réclame «la révision de tout le système de l’enseignement au Sénégal».

Ses collègues enseignants et les parents d’élèves réclament même la démission de Babou Diaham, directeur de l’Office du baccalauréat. D’autres vont même plus loin. Selon eux, Serigne Mbaye Thiam doit également rendre le tablier.
Cette situation avait ainsi semé la discorde entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants. Mais la grande question est de savoir par quels canaux ces fuites sont-elles arrivées aux candidats au baccalauréat 2017. Très certainement, le Conseil des ministres qui se tient actuellement devrait certainement en tirer toutes les conséquences.
Le 05/07/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé