Fermer

Sénégal. Bac et drame au stade Demba Diop: des poursuites contre les coupables

Publié le 19/07/2017 à 12h25 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Le procureur général Serigne Bassirou Guéye

Sénégal. Fuite au Bac et drame au stade Demba Diop : le procureur de la République aux trousses des fauteurs de troubles

© Copyright : DR/

#Sénégal : Sortie musclée du procureur de la République à propos des fuites au Baccalauréat et du drame du stade Demba Diop. Enquête sur deux regrettables événements pour lesquels des poursuites seront engagées contre les coupables.

Suite au drame du stade Demba Diop, et à la sortie de Saliou Samb, président du Stade de Mbour, demandant que justice soit faite sur cette affaire, Bassirou Guèye, le procureur de la République lance des poursuites contre les responsables de la mort de 8 jeunes sénégalais. Il veut également mettre la main sur le réseau de fraudeurs qui est derrière les fuites des épreuves du Baccalauréat 2017.

Face à la presse, Bassirou Guèye, procureur de la République, est revenu sur le drame du stade Demba Diop qui a fait 8 morts et une centaine de blessés, en majorité des jeunes de Mbour. Comme le montrent les images qui circulent dans la presse et les réseaux sociaux, le comportement violent de certains inconditionnels a causé des pertes en vie humaines.

Guèye informe de «l’ouverture d’une enquête qui a été confiée conjointement au commissaire de la police de Dieupeul et au commissaire chef de la sûreté urbaine du commissariat central de Dakar». «Une fois sur les lieux, nous avons pu constater l’ampleur des dégâts. Des traces de sang et autres débris trouvés sur place renseignent sur l’atrocité des actes commis. L’enquête suit son cours et déjà, des témoignages ont été recueillis, des films visionnés et des renseignements en cours de traitement. Aussi l’autopsie des huit corps a été ordonné et confié à l’hôpital Aristide Le Dantec», a-t-il informé.


LIRE AUSSI : Sénégal. Drame du Stade Demba Diop: si seulement l’Etat avait écouté les citoyens


Concernant les fuites au Bac 2017, Bassirou Guèye précise que «les informations faisant état de fraudes dans certaines épreuves du baccalauréat» lui sont parvenues. Et suite aux enquêtes menées par la section de recherches de la gendarmerie nationale, en collaboration avec la Division des Investigations criminelles (Dic) et d’autres de leurs collègues, «plusieurs personnes ont été arrêtées», a-t-il informé.

D’après les premiers résultats, les fraudeurs échangeaient les épreuves avec une somme qui variait «entre 75.000 et 250 000», via les réseaux sociaux comme Watshapp. Au total, 42 personnes dont, 3 professeurs de lycée, un proviseur de lycée, 3 agents de l’Office du Bac et d’autres catégories professionnelles ont été mises aux arrêts et déférées au parquet.

Afin de faire toute la lumière sur ces graves évènements qui ont semé le trouble dans l’esprit des sénégalais, le procureur de la République a ordonné "l’ouverture d’une information judiciaire contre les personnes visées". Le juge d’instruction du premier cabinet a été saisi.




Le 19/07/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé