Fermer

Casamance: des exploitants forestiers disparaissent sans laisser de traces

Mise à jour le 15/08/2018 à 09h02 Publié le 15/08/2018 à 09h00 Par Malick Maram Ndiaye et Moustapha Cissé

#Société
Exploitants Forestiers

Exploitants Forestiers

© Copyright : dr

#Sénégal : Les quatre exploitants forestiers enlevés à Bossoloum restent introuvables. Les enquêtes de la gendarmerie n’ont toujours rien donné.

L’enquête sur la disparition des quatre exploitations forestières à Boussoloum est au point mort. Après huit jours d’investigations et de recherches, l’armée et la gendarmerie n’arrivent toujours pas à trouver les traces de Mamadou Lamarana Diallo II, Mamadou Malal Diallo, Fodé Konaté et Mamadou Lamarana Diallo. Leurs familles sont dans une inquiétude totale.

Les quatre exploitants forestiers, Mamadou Lamarana Diallo II, Mamadou Malal Diallo, Fodé Konaté et Mamadou Lamarana Diallo, restent introuvables. Partis chercher du bois dans la forêt de Boussoloum, à Boutoupa-Camaracounda, dans la région de Ziguinchor, ils ne sont jamais revenus auprès de leurs proches. Les premiers éléments de l’enquête et des recherches menées conjointement par la gendarmerie et la légion sud de l’armée sont peu rassurants. Après avoir parcouru toute la zone, l’armée n’a pas pu trouver, comme annoncé précédemment, les corps des quatre victimes. Plus inquiétant encore, aucun survivant n’a été aperçu dans les environs de cette forêt. C’est dire que les parents des disparus vont devoir entendre pour en avoir le cœur net.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Paix en Casamance: l’ambassadeur des Etats-Unis dévoile sa stratégie 3D

Du côté de la gendarmerie, on avait récupéré les numéros de téléphone Mamadou Lamarana Diallo II, Mamadou Malal Diallo, Fodé Konaté et Mamadou Lamarana Diallo. Mais les appels passés sur ces numéros sont restés sans réponse. Selon Libération, « les numéros sont devenus injoignables depuis le lundi qui a suivi leur enlèvement », de quoi en ajouter aux interrogations des proches des disparus.

De son côté, le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), pointé du doigt par les populations de Ziguinchor, n’a toujours pas été inquiété par les forces de l’ordre. Les responsables du mouvement nient toutefois, toute implication des cette affaire qui n’a pas été élucidée.

Pour Rappel, Mamadou Lamarana Diallo II, Mamadou Malal Diallo, Fodé Konaté et Mamadou Lamarana Diallo ont été déclaré disparu le 5 Août dernier. Ils avaient l’habitude, de se rendre dans la forêt de Boussoloum pour cueillir des fruits exotiques ou ramasser du bois mort. Ces produits leur permettaient de subvenir aux besoins de leurs familles.

Les assassinats et les enlèvements sont très fréquents dans cette zone qui se trouve au sud du Sénégal où, une rébellion de plus 30 ans est menée par le Mfdc.




Le 15/08/2018 Par Malick Maram Ndiaye et Moustapha Cissé