Fermer

Sénégal. Foire internationale de Dakar: les clients ne sont pas au rendez-vous

Mise à jour le 12/12/2018 à 23h19 Publié le 12/12/2018 à 12h21 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Foire de Dakar

Foire de Dakar

© Copyright : DR

#Sénégal : La 27e édition de la Foire international de Dakar n'a pas connu le succès escompté. Plusieurs stocks sont restés invendus. Les commerçants regrettent le manque de clients, alors que les visiteurs déplorent la cherté des produits. Reportage.

Ouverte le 29 novembre dernier, la 27e édition de la Foire international de Dakar (FIDAK) ne connaît pas l’affluence habituelle qui l'a toujours caractérisée.

Il est 14 heures passées, ce mardi 11 décembre, et dans plusieurs stands, la pluparts des exposants sont assis, face à des couloirs où circulent des centaines de visiteurs à la recherche des meilleurs occasions pour acheter.

De temps à autre, ils s’arrêtent pour demander le prix de tel ou tel produit. Mais très souvent, les échanges se limitent à de simples marchandages entre exposants et visiteurs.

Ce constat a de quoi susciter la curiosité. Interrogé sur cette situation inhabituelle à la Foire internationale de Dakar, les commerçants donnent à peu près la même réponse.

«Les clients se font très rare cette année. Les rares visiteurs qui circulent dans les allées ne viennent pas tous pour acheter. Tandis que certains attendent toujours la fin pour faire une bonne affaire. On avait senti une petite amélioration dans les ventes le week-end dernier. Mais depuis le début de la semaine, les ventes ont baissé».


LIRE AUSSI: Sénégal: 25 entreprises marocaines à la Foire internationale de Dakar


Alors que nous sommes à trois jours de la clôture de cette 27e édition de la Foire internationale de Dakar, et les exposants peinent encore à trouver preneurs pour leurs produits.

Selon certains commerçants interrogés par Le360 Afrique, plusieurs stocks sont restés intacts.

De leur côté, les potentiels acheteurs dénoncent la hausse des prix des produits, par rapport aux éditions précédentes.

Mais ça et là, pourtant, quelques commerçants affirment avoir réalisé plusieurs ventes durant la première quinzaine de la foire.

Interrogée sur le déroulement de la foire, une cliente nous affirme que : «les prix des produits sont très élevés en comparaison aux éditions passées de la foire. On arrivait à peine à marcher dans les allées parce qu’il y avait tellement de monde». Et d'ajouter: «en quatre éditions successives, je découvre pour la première une foire de Dakar assez peu fréquentée».


LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal: l'Égypte à l'honneur à la Foire internationale de Dakar


La hausse des prix n'explique pas tout...

Selon Modou Diop, qui détient un stand proposant des pagnes, «le changement de la date durant laquelle se déroulait la Foire international de Dakar a influé sur les ventes habituelles qui ont largement baissé».

En effet, la foire, qui débutait d’habitude vers mi-décembre, a été avancée à fin novembre.

Faute d’une bonne communication autour de ce changement de calendrier, les potentiels acheteurs n’ont pas été informés à temps. «A cela, s’ajoute la cherté des stands, ce qui nous empêche de diminuer nos prix par peur de vendre à perte», ajoute-t-il.

Le 12/12/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé