Fermer

Sénégal: en Casamance, trois Chinois enlevés, puis abandonnés dans la forêt

Mise à jour le 16/06/2019 à 16h18 Publié le 16/06/2019 à 16h16 Par Ismail Traoré

#Société
Sénégal: trois Chinois enlevés, puis abandonnés dans la forêt
© Copyright : DR

#Sénégal : Trois Chinois ont été les victimes d'un enlèvement par une bande armée en Casamance. Mais leur calvaire n'aura duré que quelques heures.

Selon le site d'information sénégalais Atlanticinfo, trois ouvriers chinois ont été enlevés, avant d'être abandonnés à la lisière de forêt de Kanoulaye, par des hommes lourdement armés, ce dimanche 16 juin, vers 10 heures, en Casamance, au sud du Sénégal. 

Les faits se seraient déroulés dans la commune rurale de Ouonck, plus précisément dans le village de Bouyal, dans le département de Bignona, situé au nord de Ziguinchor. L'information émanerait d'une source militaire, selon le web média. 

Ces Chinois sont, d'après cette source, des employés d'une entreprise de BTP chargée de constuire le pont de Marsamoum, situé à un jet de pierre du village où cet enlèvement a eu lieu. 


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. 13 jeunes massacrés dans la forêt de Casamance

Si la Casamance est en proie à une rébellion qui dure depuis le début des années quatre-vingt, cette région précise a été jusqu'ici relativement épargnée par la violence ou les attaques sporadiques de bandes armées. 

Les trois victimes ont finalement été abandonnés, ligotés par leurs ravisseurs, à l'entrée de la fôret dense de Kanoulaye. Leurs véhicules et leur matériel sont actuellement introuvables. 

C'est dans cette même forêt qu'en 2017, 13 bûcherons avaient été sauvagement assassinés. L'enquête avait conduit à l'arrestation de 16 personnes qui sont toujours dans l'attente de leur procès. 

Le 16/06/2019 Par Ismail Traoré