Fermer

Sénégal. Scandale: la nationalité sénégalaise vendue à des Libano-syriens à 1 million de Francs CFA

Mise à jour le 17/08/2019 à 16h50 Publié le 17/08/2019 à 16h50 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
passeport sénégalais
© Copyright : DR

#Sénégal : Un réseau de faussaires sénégalo-libanais vendait la nationalité sénégalaise à des ressortissants du Moyen-Orient (Libanais, Syriens, Yéménites, Saoudiens, etc.) au prix de 1 million de francs CFA. Un des cerveaux de ce trafic, un Libano-syrien, a été arrêté ainsi que 7 complices.

Une affaire de vente de la nationalité sénégalaise à des ressortissants du Moyen-Orient, révélée par le quotidien Libération, éclabousse la justice sénégalaise.

Un agent en charge de la délivrance des attraits de décret de naturalisation de la Direction des affaires civiles et du sceau du ministère de la Justice vendait les précieux sésames à des étrangers dont des ressortissants des pays du Moyen-Orient, notamment des Libanais et des Syriens, moyennant la somme de 1 million de Francs CFA, soit 1.524,50 euros.

Le pot aux roses a été découvert par un officier d’état civil du centre de Grand-Dakar, Mamadou Diop. «Je commençait à avoir des doutes. Je me demandais pourquoi, chaque mois, les demandes de nationalité qui arrivent sont déposées par la même personne», un libano-syrien dénommé Ali Fawaz, a t-il expliqué.


LIRE AUSSI: Sénégal-France. Trafic de voitures de luxe: une commission rogatoire pour interroger Daouda Mbow


Après une enquête sur l’authenticité des attraits de décret naturalisation, au niveau de la Direction des affaires civiles et du sceau, il découvre que les décrets annexés aux dossiers de 3 nouvelles demandes de naturalisation étaient faux. Les faussaires ont copié le cachet nominatif du directeur des Affaires civiles et du sceau et imité sa signature.

Le mois dernier, selon le même journal, ce sont 3 Syriens, un Saoudien et un Yéménite qui ont obtenu la nationalité sénégalaise sur la base de certificat de mariage avec une sénégalaise.


LIRE AUSSI: Sénégal: en Casamance, le lucratif trafic du bois vers Banjul continue


Dans le cadre de ce scandale, 7 suspects ont été arrêtés par la Section de Recherches de Dakar dont le libano-syrien Ali Fawaz qui n’a pas tardé à balancer ses complices sénégalais au niveau des Affaires civiles et du sceau derrière les falsifications. Toutefois, le cerveau sénégalais de cette affaire est introuvable.

A la DIC de découvrir les tenants et les aboutissants de ce scandale. Aussi et surtout, il urge de mettre la main sur toutes les personnes qui ont pu bénéficier de ces naturalisations et qui peuvent constituer des risques aussi bien pour le Sénégal que pour d’autres pays en se cachant derrière la nationalité sénégalaise.
Le 17/08/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé