Fermer

Sénégal: poursuivi pour escroquerie, Dangote, l'homme le plus riche d'Afrique, sera jugé le 20 février

Mise à jour le 05/02/2020 à 09h05 Publié le 05/02/2020 à 09h03 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Aliko Dangote

Aliko Dangote

© Copyright : DR

#Sénégal : Le puissant homme d’affaires nigérian, Aliko Dangote, est attrait à la barre du tribunal de Dakar, le 20 février courant. Il est poursuivi pour escroquerie par les héritiers de son défunt associé sénégalais, Abdel Kader Mbacké.

Le monde du business africain avait applaudi à leur union. Propriétaire de la marque Dangote Ciment, le Nigérian Aliko Dangote avait trouvé, en Abdel Kader Mbacké, un puissant allié pour faire connaître sa marque de ciment au Sénégal. Le Sénégal, à l’époque, n’avait que deux usines de fabrication de ciment qui ne parvenaient pas à satisfaire la forte demande d’un pays en pleine construction. C’est ainsi que les deux hommes trouvèrent un accord pour l’implantation de cette affaire qui promettait.

Dans ce partenariat Abdel Kader Mbacké et Aliko Dangote avaient convenu de la création d’une filiale de la société Dangote industries limited au Sénégal. A ce titre, Dangote a, suivant acte sous seing privé en date du 4 février 2007, donné procuration à Kader Mbacké aux fins de la création de ladite société.


>>>LIRE AUSSI: Dangoté, l’homme le plus riche d’Afrique a perdu 3,7 milliards de dollars en une journée !

Le milliardaire nigérian détenait en ce moment 90% du capital et Kader Mbacké, les 10% restants. Mieux, le 26 mars 2007, Kader Mbacké a été nommé administrateur. Seulement, la mort d’un des associés, à savoir Abdel Kader Mbacké, le 10 septembre 2010 allait mettre fin à ce partenariat.

Ce que dénoncent aujourd’hui les héritiers du défunt, c’est qu’après le décès de Kader Mbacké, Aliko Dangote, actionnaire à 90%, s’est donné de manière unilatérale et frauduleuse la qualité d’actionnaire unique en absorbant la totalité de l’actionnariat de la société. Les héritiers, qui ont porté l’affaire en justice depuis, peuvent aujourd’hui espérer avec ce nouveau rebondissement et le jugement de ce 20 février de l’homme le plus riche d’Afrique. Ce dernier est poursuivi devant le tribunal hors classe de Dakar pour entrave aux droits d’associés à participer aux assemblées générales, faux et usage de faux, association de malfaiteurs, vol et escroquerie.


>>>LIRE AUSSI: Nigeria: le milliardaire Dangote rachète Peugeot Automobile Nigeria

Selon le journal Libération, les héritiers de feu Kader Mbacké sont déterminés à aller jusqu’au bout après une médiation qui a échoué. Ils réclament la condamnation de Dangote et Cie et une provision de 20 milliards de francs CFA pour avoir été privés de leurs droits sociaux de 2010 à 2017.
Le 05/02/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé