Fermer
#Société

Vidéo. Sénégal-Mauritanie: faute de licences, les pécheurs mettent à sac Saint-louis

Mise à jour le 06/02/2020 à 18h04 Publié le 06/02/2020 à 17h49 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sénégal : Les pêcheurs de Saint-Louis ont laissé éclater leur colère ce mardi dans les rues de la capitale du nord. Au total, 15 policiers ont été blessés, deux véhicules brûlés, l’agence de la Sénelec complètement saccagée et le centre des archives de l’OMVS incendié.

C’est à une violente manifestation qu’ont assisté ce mardi les habitants de Saint Louis. Les pêcheurs qui étaient depuis plusieurs mois dans l’attente du respect des engagements du gouvernement, par rapport à la stabilisation de la brèche et le renouvellement de leurs licences de pêche en Mauritanie, ont violement exprimé leur colère.

Ravageant tout sur leur passage, ils ont affronté les forces de l’ordre, en blessant même une dizaine. Ces pêcheurs qui disent avoir déjà payé les frais assez coûteux pour l’obtention de ces licences, attendent depuis le mois de janvier ces permis de travail. Au total, 400 licences doivent leur être délivrées, mais ils n’ont encore rien vu, déplorent-ils.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal: A Mbour, des policiers lynchés par les pêcheurs

Les policiers qui en ont arrêté certains n’ont fait qu’attiser davantage leur colère.

Les affrontements, qui ont duré jusque tard dans la nuit, ont conduit à la destruction de plusieurs biens publics, allant du saccage de l’agence de la Sénelec a l’incendie du centre de documentation et des archives de l’Organisation de mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Un patrimoine historique qui renfermait des années de recherches selon les habitants de Saint Louis, qui condamnent cet excès de violence.


Le 06/02/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé