Fermer

Sénégal. Trafic d’armes, de drogue et d’ivoire: un réseau transnational tombe

Mise à jour le 14/03/2020 à 11h28 Publié le 14/03/2020 à 11h24 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Trafic d'ivoire

Trafic d'ivoire

© Copyright : DR

#Sénégal : A Tambacounda, une opération conjointe de plusieurs services de sécurité, de l’armée et des Eaux et forêts, a permis de mettre la main, en fin de semaine dernière, sur 4 présumés trafiquants de drogue, d’armes et d’ivoire.


Il a fallu l’intervention et une enquête menée par plusieurs services de l’Etat pour venir à bout d’un trafic de grande ampleur, dans la région orientale du pays, vers la frontière avec la Gambie, mais à quelques dizaines de kilomètres des frontières malienne et guinéenne.

En effet, la Brigade régionale des stupéfiants, l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis), la Brigade d’intervention de la police (BIP), la Direction des parcs nationaux et une unité de l’armée nationale ont pris part à l’arrestation des quatre hommes.


>>>LIRE AUSSI: Libye: une multinationale suisse épinglée dans un vaste trafic de gasoil

Cet important dispositif d’opération a eu lieu à Tambacounda et à Sare Bala, village situé à 40km de Tambacounda à la frontière sénégambienne. Cette opération qui a rendu possible l’arrestation de 4 trafiquants, a aussi permis la saisie de 500 munitions de calibre 12, de 20kg d’ivoire d’hippopotames et de 4 têtes osseuses de la même espèce.

L’opération n’a pas pour autant été facile pour les forces de sécurité, car au cours de la perquisition, elles sont tombées sur un individu activement recherché depuis 2018 par les services de l’Ocrtis pour trafic de drogue. Pendant son interpellation, il a opposé une vive résistance. Finalement maitrisé, il s’en est sorti avec une blessure au bras.

Conduit au poste de santé pour des soins, il a ensuite été mené au commissariat ou il a été placé en garde à vue et présenté au parquet au même titre que les autres présumés trafiquants pour association de malfaiteurs, trafics de munitions, trafic de faune, trafic de drogue et blanchiment de capitaux.
Le 14/03/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé