Fermer

Sénégal: les crimes augmentent avec la levée des restrictions

Mise à jour le 11/07/2020 à 12h54 Publié le 11/07/2020 à 12h24 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Un véhicule de la gendarmerie sénégalaise

Un véhicule de la gendarmerie sénégalaise

© Copyright : DR

#Sénégal : Autre conséquence de la levée des restrictions contre le Covid-19 au Sénégal: la remontée de l’insécurité. Les malfaiteurs n'ont pas attendu très longtemps et déjà multiplié les agressions et les vols à l'arraché.

Durant le mois de juin 2020, les services relevant de la Direction de la sécurité publique du Sénégal ont mené sur l’ensemble du territoire national des opérations qui ont abouti à l’interpellation de 2.630 individus, pour diverses infractions, dont 47 de nationalités étrangères.

Ces interpellations, selon la police, sont réparties comme suit: 404 individus appréhendés pour atteintes aux biens (vols, recel, abus de confiance, détournement, escroquerie, etc.), 193 pour infractions au code des drogues, 156 pour atteintes aux personnes (homicides, accidents, tentative de meurtre, coups et blessures volontaires, viol-attentat à la pudeur, violences à ascendants, etc.), 159 pour atteintes à la paix publique, 1.531 pour vérification d’identités et 187 pour ivresse publique et manifeste.


LIRE AUSSI: Afrique du Sud: grâce au confinement, la criminalité grave a fortement chuté


Pour rappel, malgré l’allègement des mesures restrictives, le Sénégal était toujours en état d’urgence sanitaire au mois de juin. Durant cette période, le grand banditisme n’a pas véritablement connu de répit.

Les éléments du Commissariat spécial de Saly Portudal, qui étaient également sur le qui-vive, ont démantelé 2 bandes de malfaiteurs redoutables: l’une composée de 13 individus, s’adonnait à un trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle et l’autre pour son implication dans plusieurs cambriolages.

Et ces derniers jours, avec la levée complète de l’état d’urgence et du couvre-feu, une résurgence des agressions a été relevée dans plusieurs quartiers de la capitale sénégalaise. Cela a suffi pour que les éléments de la police se déploient davantage un peu partout à Dakar.

Le 11/07/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi