Fermer

Vidéo. Foot. Sénégal-Ouzbékistan: déception chez les 12.000 supporters sénégalais

Mise à jour le 24/03/2018 à 09h02 Publié le 24/03/2018 à 08h16 Par Mar Bassine

#Sports
lions de la teranga
© Copyright : DR

#Sénégal : N'ayant pas vu leurs super-stars évoluer dans le seul match de préparation du Sénégal qui se joue à Casablanca, les supporters des Lions de la Teranga sont sortis du stade Mohammed V avec une légère déception.

Ce vendredi 23 mars à Casablanca, ils étaient plus de 12.000 supporters sénégalais à faire vibrer le stade Mohammed V. Ils auront beau pousser, mais les dieux du football ont préféré le match nul entre les Lions de la Téranga et les Loups Blancs. C'est donc sur un score d'un but partout que se terminera le match. Première déception. 

En effet, ce sont les Ouzbeks qui ont ouvert le score à la 20e minute, sur un penalty transformé par Otabek Shukurov qui a été fauché à l'intérieur de la surface de réparation. A partir de là, les joueurs sénégalais se ressaisissent, mais leur jeu est brouillon et ils ne parviennent pas à poser le ballon. Ils n'auront que très peu d'occasions dans cette première partie du match. Alors que les Ouzbeks, sans doute revigorés par leur avance, restent sereins. Ils évoluent par petites passes, réussissent à conserver la balle. Et quand ce n'est pas le cas, ils procèdent par des contres rapides.


A la reprise, Aliou Cissé revoit son jeu et demande à ses poulains de poser la balle. Les Lions procèdent, cette fois, par petites passes, au lieu des longues transversales de la première mi-temps. La stratégie finit par payer. A la 64e minute, Pape Moussa Konaté parvient à marquer. Pendant ce temps, les supporters demandent que le coach effectue des changements. Deuxième déception: ils ne verront pas ceux qu'ils attendaient réellement. Ni Sadio Mané de Liverpool, Ni Diao Keïta Baldé de l'AS Monaco, Ni Kalidou Coulibaly de la Lazio de Rome, pourtant cité sans cesse parmi les 20 meilleurs défenseurs dans le monde, n'entreront dans le terrain.


LIRE AUSSI: Mondial 2018: le meilleur et le pire des tirages pour les 5 équipes africaines


Néanmoins, ils auront droit à un lot de consolation qu'ils n'attendaient guère, en la personne de Santy Ngom, 25 ans, évoluant à Nantes. Le milieu sénégalais, on ne peut plus vivace, a été tout simplement virevoltant. Présent sur toutes les balles, il est actif à l'attaque et revient en soutien à la défense. Un régal de le voir jouer. Quand il est remplacé vers la fin du match, il a eu droit à une standing ovation. Il est revenu prendre sa place dans la tanière, L'autre bonne surprise est Ismaïla Sarr qui n'en est pas à sa première sélection, mais que Aliou Cissé ne convoque pas toujours, bien que technique et très rapide, 

​Aliou Cissé, qui disait vouloir essayer ses joueurs avec ce match contre l'Ouzbékistan, doit être satisfait. Certains joueurs risquent néanmoins d'être recalés à cet examen de passage. C'est le cas d'un certain Armand Traoré, trop timide sur l'aile droite. Si Cissé ne lui donne pas une deuxième chance au Havre le 27 courant, il pourrait ne pas voir les bords du Danube ou de la Volga.


Le 24/03/2018 Par Mar Bassine