Fermer

Tunis accueille la 2e édition du Tunisian African Empowerment Forum

Mise à jour le 11/07/2018 à 19h25 Publié le 11/07/2018 à 17h22 Par Karim Zeidane

#Société
Etudiants africains en Tunisie
© Copyright : DR

#Tunisie : La capitale tunisienne accueille les 17 et 18 juillet 2018 la seconde édition du Tunisian African Empowerment Forum. L'événement nous rappelle que la Tunisie souhaite devenir un hub régional en matière d’enseignement et de formation en Afrique.

La Tunisie souhaite devenir le hub de la formation des élites africaines. A ce titre, la Tunisie Africa business council (TABC) organise les 17 et 18 juillet courant la seconde édition du Tunisian African Empowerment Forum (TAEF).

Le forum africain pour l’enseignement supérieur et la formation professionnelle vise plusieurs objectifs, dont l’internationalisation du savoir-faire de la Tunisie en matière d’enseignement supérieur et de formation professionnelle et le développement d’une véritable relation entre la Tunisie et les pays africains dans ces domaines. Il a aussi pour but de renforcer la coopération et les échanges entre les centres de formation tunisiens et ceux du continent.

A travers ce forum, la Tunisie souhaite reprendre sa pace de plaque tournante en matière de formation des élites africaines. Un domaine où la concurrence est rude et où il faut compter avec le Maroc et la Turquie.


LIRE AUSSI: La Tunisie ambitionne d'accueillir 20.000 étudiants subsahariens à l’horizon 2020


Les deux journées de rencontre seront marquées par des expositions et des conférences qui seront animées par des Tunisiens, des Subsahariens et des Européens qui mettront l’accent sur les métiers d’avenir au niveau du continent.

A noter que la Tunisie accueille actuellement un peu plus de 7.000 étudiants subsahariens, venant de 35 pays du continent. 70% d'entre eux fréquentent les établissements privés qui jouissent une bonne réputation en matière de formation en Afrique.

L’objectif de la Tunisie est d’accueillir 20.000 étudiants à l’horizon 2020, toutes spécialités confondues, et de devenir le hub régional en matière d’enseignement et de formation.


LIRE AUSSI: Tunisie: à cause du racisme, 6.000 étudiants subsahariens ont quitté le pays


Toutefois, pour y arriver, le Tunisie doit apporter des solutions à un certain nombre de facteurs ayant entraîné une chute du nombre d’étudiants étrangers au cours des dernières années. Le nombre d‘étudiants africains a ainsi baissé de 12.000 en 2010 à moins de 6.000 en 2015-2016, avant d’entamer une remontée. L’insécurité, le racisme et les problèmes récurrents de la carte de séjour sont avancés par les étudiants subsahariens qui ont préféré quitter le pays pour poursuivre leurs études sous d’autres cieux, notamment au Maroc.


LIRE AUSSI: 16.000 étudiants africains poursuivent leurs études au Maroc


A ce titre, il faut aussi saluer le rôle qu’a joué la TABC pour améliorer l’accueil des étudiants subsahariens en Tunisie.

Enfin, rappelons que pour cette 2e édition du TEAF, les organisateurs attendent la participation de 8.000 personnes issues d’une vingtaine de pays et la présence d’une quinzaine de délégations. Rappelons que lors de la première édition, 12 ministres de pays Afrique subsahariennes et 16 délégations officielles avaient participé à l’événement.
Le 11/07/2018 Par Karim Zeidane