Fermer

Tunisie: les investisseurs étrangers quittent la Bourse au mauvais moment

Mise à jour le 06/01/2017 à 11h20 Publié le 05/01/2017 à 18h38 Par Mar Bassine

#Economie
Bourse de Tunis: les étrangers désinvestisent
© Copyright : DR

#Tunisie : Alors que la place tunisienne enregistre une croissance annuelle supérieure à 8% et que les entreprises cotées engrangent davantage de bénéfices, les étrangers choisissent de désinvestir.


En 2016, les investissements étrangers se sont désintéressés de la bourse de Tunis, au vu des statistiques disponibles à fin décembre. En effet, les étrangers ont été nettement vendeurs durant les 12 derniers mois avec une cession totale de 262 millions de dinars (113 millions de dollars) contre des achats de 149 millions de dinars. Le solde est donc négatif de 119 millions de dinars, soit 51 millions de dollars de désinvestissements.

Selon l’agence Ecofin, la plupart des opérations de cessions ont été réalisées dans le marché de gré à gré encore appelé marché de blocs. Il s’agit souvent de fonds d’investissements qui entament ou finalisent des opérations de sortie dans des entreprises qu’ils ont accompagnées.

Néanmoins, on ne peut pas nier qu’il y a un certain désintérêt pour la place tunisienne, même si le Tunindex, indice de référence de la bourse, a réalisé une belle performance. Le gain de 8,84% s’est réalisé dans un effondrement de 31%  des volumes échangés par rapport à 2015, ce qui montre que les arbitragistes et les spéculateurs ont carrément déserté la bourse. Au lieu des 4 milliards de dinars tunisiens, les intermédiaires n’ont eu droit qu’à quelque 2,8 milliards de dinars de volumes échangés sur le marché actions.


LIRE AUSSI:
La BRVM ambitionne d'intégrer le top 3 des bourses africaines
Côte d’Ivoire: SIB, la filiale d'Attijariwafa bank fait un carton à la bourse


Actuellement, il ne reste plus que des investisseurs à long terme sur la place, d’où le niveau atone des échanges. Ce manque d’intérêt contraste, néanmoins, avec la capacité bénéficiaire des sociétés cotées qui a progressée de plus de 8% durant les 9 premiers mois de 2016. Ainsi, la totalité des bénéfices engrangés a atteint 10 milliards de dinars grâce à la croissance de 57 entreprises cotées contre un recul de 22 autres.
Le 05/01/2017 Par Mar Bassine