Fermer

Tunisair lance une offensive sur l’Afrique

Mise à jour le 11/03/2017 à 15h08 Publié le 02/03/2017 à 14h30 Par Karim Zeidane

#Economie
tunisair
© Copyright : DR

#Tunisie : La compagnie aérienne tunisienne compte lancer une offensive sur l’Afrique subsaharienne. De nouvelles lignes seront ouvertes cette année. En ligne de mire, Conakry, Libreville, N’Djaména, Lomé, Cotonou, Khartoum et Addis-Abeba.

C’est une véritable offensive que compte lancer la compagnie aérienne tunisienne en Afrique subsaharienne pour rattraper son retard vis-à-vis d'autres compagnies bien implantées en Afrique subsaharienne, telles la Royal Air Maroc présente dans 31 pays, Egyptair et Air Algérie.

Pour ce faire, Tunisair qui, hors Maghreb et Egypte, ne couvre actuellement que 5 destinations en Afrique subsaharienne –Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso et Niger-, compte inaugurer des vols dans plusieurs capitales africaines dans l’optique de transformer Tunis en un hub.

Ainsi, à partir du 27 mars courant, selon le ministre tunisien du Transport, Anis Ghedira, Tunisair lancera son premier vol Tunis-Conakry avec une fréquence de deux vols hebdomadaires vers la capitale guinéenne.


LIRE AUSSI : Aérien: les 5 grandes compagnies africaines les plus présentes sur le continent


Par ailleurs, les lignes à destination de Cotonou (Bénin) et Lomé (Togo) seront lancées avant la fin de l’année en cours. Ces deux liaisons seront raccordées à la ligne desservant Abidjan (Côte d’Ivoire). De même que la ligne Tunis-Douala a été raccordée à Libreville (Gabon) et N’Djamena (Tchad).

La compagnie tunisienne prévoit aussi d’ouvrir des liaisons avec l’Afrique de l’Est. Une ligne Tunis-Khartoum sera lancée avec un raccordement avec Addis-Abeba et Nairobi.


LIRE AUSSI : Transport aérien: Afrique, terre de conquête de Turkish Airlines et d’Emirates


Outre l’ouverture de nouvelles lignes, la compagnie aérienne tunisienne compte renforcer certaines liaisons phares avec l’Afrique subsaharienne. Ainsi, la liaison Tunis-Abidjan sera-t-elle renforcée avec désormais un vol aller-retour quotidien. Quant à la capitale sénégalaise, elle sera reliée à Tunis par 6 vols par semaine contre 4 actuellement.

Ces vols représentent une ouverture économique de la Tunisie vers le continent qui constitue pour elle le marché de l’avenir. Le pays compte sur ces vols directs pour activer des stratégies ciblant le marché africain et dynamiser certains secteurs dans lesquels la Tunisie dispose d’une grande expérience et d’un savoir-faire comme la santé, l’enseignement supérieur, les technologies de l’information, le tourisme et l’industrie électrique
Le 02/03/2017 Par Karim Zeidane