Fermer

Tunisie: dernière ligne droite avant l’intégration au COMESA

Mise à jour le 07/03/2017 à 17h06 Publié le 07/03/2017 à 17h03 Par Karim Zeidane

#Economie
port
© Copyright : DR

#Tunisie : La Tunisie se prépare à devenir le 20e pays membre du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) en octobre prochain. Il s’agit du plus gros marché de libre-échange intra-africain.

La Tunisie accuse un retard énorme dans ses relations économiques avec l’Afrique subsaharienne, comparativement à un certain nombre de pays tels que le Maroc ou la Turquie. Les échanges commerciaux entre la Tunisie et le reste du continent, hors Afrique du Nord, sont plus que négligeables.

Toutefois, la situation pourrait évoluer rapidement avec l’intégration de la Tunisie au sein du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA).

Dans cette optique, une délégation du COMESA séjourne à Tunis depuis lundi 6 mars pour s'entretenir avec les responsables de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), dans la perspective de l’adhésion de la Tunisie à cette organisation régionale. Recevant la délégation du COMESA conduite par son secrétaire général, le Zimbabwéen Sindiso Ngwenya, le Premier ministre tunisien a affirmé que son pays était fin prêt pour conclure des négociations qui permettront de ratifier le traité d’adhésion à cet ensemble commercial lors du prochain sommet prévu en octobre prochain. Avec cette adhésion, la Tunisie deviendra membre des institutions financières, techniques, semi-autonomes et autonomes du COMESA.


LIRE AUSSI : Tunisair lance une offensive sur l’Afrique


Il faut rappeler que la Tunisie s'était déjà rapprochée du COMESA en 2005 en demandant le statut d’observateur. Et ce n’est qu’en 2016, dans le sillage de la volonté du gouvernement tunisien de développer ses relations économiques avec le continent africain que le processus d’adhésion a été accéléré avec le dépôt d’une demande d’admission pleine, à ce marché commun. 

Si le processus d’intégration de la Tunisie au COMESA aboutit, la Tunisie deviendra le 20e Etat membre de cet important regroupement régional.

Le libre-échange entre les pays membres du COMESA permettra à la Tunisie d’écouler plus facilement ses produits (agroalimentaires, mécaniques, électroniques, textile et habillement, etc.) dans un marché régional très important de 490 millions de consommateurs et plus de 900 milliards d’euros de PIB.
Le 07/03/2017 Par Karim Zeidane