Fermer

Tunisie: malgré la forte hausse des recettes, le modèle touristique rapporte très peu

Mise à jour le 09/07/2019 à 13h46 Publié le 09/07/2019 à 13h44 Par Moussa Diop

#Economie
Tourisme tunisien
© Copyright : DR

#Tunisie : Les recettes touristiques ont progressé de 42,5% au terme des 6 premiers mois de l’année en cours, comparativement à la même période de l'année dernière. Plusieurs facteurs expliquent cette forte hausse. Toutefois, ce montant demeure négligeable comparativement au nombre de touristes. Explications.

Les recettes touristiques de la Tunisie ont augmenté de 42,5% au terme du premier semestre 2019, comparativement à la même période de l’année dernière, pour s’établir à 692 millions de dollars (616 millions d’euros) soit environ 2 milliards de dinars tunisiens.

Cette hausse s’explique par la conjonction de plusieurs facteurs.

D’abord, la hausse des arrivées de touristes, qui se poursuit notamment grâce à un environnement plus favorable, consécutif aux renforcement de la sécurité dans le pays, avec le soutien des pays étrangers qui ont contribué à transformer l’appareil sécuritaire de Tunisie.

Le pays a énormement dépensé pour améliorer la sécurité des citoyens et des touristes, et c'est ce qui explique aujourd’hui le retour en masse des touristes étrangers.


LIRE AUSSI: Tunisie. Tourisme: un modèle en panne, malgré une belle croissance


Ainsi, à la mi-mai 2019, le nombre d’arrivées a augmenté de 14,5% pour atteindre 2,44 millions de visiteurs étrangers.

Il y a ensuite aussi le fait que la destination est de plus en plus attractive, grâce à la dépréciation du dinar tunisien par rapport aux principales devises des pays émetteurs (euro, dollar, etc.).

Ainsi, alors qu’il fallait 3,0578 dinars tunisiens pour 1 euro à fin juin 2018, il n'en faut plus que 3,2663 dinars pour un euro à la fin juin 2019, soit une dépréciation de 6,81%.

Par ailleurs, les autorités et les professionnels du secteur ont beaucoup investi dans la promotion de la destination.

Ainsi, les actions entreprises auprès des tours-opérateurs et qui ont permis le retour de certains d’entre eux en 2018 vont impacter positivement les arrivées en 2019.


LIRE AUSSI: Tunisie. Remaniement ministériel: un tunisien de confession juive nommé ministre du Tourisme


Toutefois, pour de nombreux professionnels du secteur, les recettes touristiques demeurent encore négligeables, comparativement au nombre de touristes du pays.

En effet, les recettes enregistrées, rapportées au nombre de visiteurs, font ressortir une moyenne de dépenses avoisinnant les 700 dinars tunisiens par touriste, soit 235 dollars.

Cette somme est plus que négligeable et s’explique par le modèle touristique adopté, celle d'un tourisme de masse.

A titre d’exemple, en 2018, le Maroc a accueilli 12,29 millions de touristes pour 73,15 milliards de dirhams de recettes, soit 5.952 dirhams en moyenne dépensée par chaque touriste, soit 620 dollars.


LIRE AUSSI: Tunisie. Tourisme: un objectif de 9 millions de touristes pour 2019


La Tunisie pourrait augmenter sensiblement ses recettes touristiques en misant plus sur le luxe, un meilleur service, une diversification de l’offre en sortant de sa stratégie qui mise sur le "tout balnéaire", ou presque, notamment en tirant profit de ses atouts culturels et géographiques.

Cette évolution de la stratégie tiouristique de la Tunisie pourrait amplement permettre au pays d'atteindre le cap des 9 millions de touristes attendus cette année, après celui de 8,3 millions de touristes étrangers en 2018.

Quant aux perspectives attendues pour le second semestre de cette année 2019, les prévisions sont bonnes.

En effet, les réservations des touristes français affichent un bond de 23% pour la période estivale, d’après le Soto, le Syndicat des tours-opérateurs en France.
Le 09/07/2019 Par Moussa Diop

à lire aussi