Fermer

Tunisie: forte hausse des avoirs en devises en 2019

Mise à jour le 02/01/2020 à 22h49 Publié le 01/01/2020 à 16h26 Par Karim Zeidane

#Economie
blanchiment d'argent, devises
© Copyright : DR

#Tunisie : Les avoirs extérieurs de la Tunisie se sont améliorés de 38% en 2019. A fin décembre 2019, le pays assurait 109 jours d’importation, contre 85 jours à la même période de l’année précédente.

C’est l’heure des bilans. En Tunisie, selon les données de la Banque centrale de Tunisie (BCT), publiées le mardi 31 décembre 2019, les avoirs extérieurs du pays se sont établis à 19,35 milliards de dinars tunisiens (soit environ 6,91 milliards de dollars), contre 13,97 milliards de dinars (soit 5 milliards de dollars) à la même période de l’année dernière, affichant ainsi une progression de 38,5%.

En mars 2018, ces réserves avaient atteint leur plus bas niveau à 10,85 milliards de dinars, n’assurant que 76 jours d’importations de biens et services, soit 2 mois et demi. Il s’agissait à l’époque du plus bas niveau atteint depuis 16 ans.

Cette hausse des réserves s’explique par plusieurs facteurs. D’abord, il y a l’embellie du secteur touristique avec des recettes qui ont dépassé la barre des 4,4 milliards de dinars à fin septembre 2019, en hausse de 43,3% par rapport à la même période de l’année précédente.


LIRE AUSSI: Egypte: les réserves en devises en hausse continue


Elle est aussi le fait des importants emprunts extérieurs en devises du pays au cours de l’année qui vient de s’écouler auprès des bailleurs de fonds et sur le marché international des capitaux.

Les avoirs extérieurs pourraient davantage s’améliorer si le pays arrive à réduire son déficit commercial qui est encore colossal et qui s’est établi à 16,50 milliards de dinars (environ 7,78 milliards de dollars) à fin octobre 2019. De même, l’amélioration de l’environnement politique et sécuritaire pourrait permettre au pays d’attirer davantage d’investissements directs étrangers (IDE) et renflouer ainsi les réserves en devises du pays.

Le 01/01/2020 Par Karim Zeidane

à lire aussi