Fermer

Vidéo. Tunisie: les médecins sont contraints de choisir ceux qu’il faut sauver, affirme un chef d'une unité Covid-19

Mise à jour le 10/01/2021 à 18h11 Publié le 10/01/2021 à 10h32 Par Karim Zeidane

#Société
hopitaux tunisiens saturés
© Copyright : DR

#Tunisie : Suite à l’explosion des cas de Covid-19, la situation sanitaire dans les centres dédiés au traitement des patients est aujourd'hui critique en Tunisie. Les hôpitaux sont débordés et les lits de réanimations sont saturés, ce qui pousse les médecins à trier les patients à réanimer en priorité.

Bon élève lors de la première vague de contamination au Covid-19, la Tunisie, qui était arrivée à presque venir à bout de la pandémie, regrettera certainement longtemps d’avoir ouvert ses frontières prématurément le 27 juillet 2020, pour sauver son économie moribonde, grâce aux afflux de touristes.

Au final, le pays n’a pas attiré tant de touristes que cela, mais a fait exploser les cas de contaminations au Covid-19, à tel point que la Tunisie est devenue le troisième pays le plus touché par la pandémie au Covid-19 en Afrique, derrière des pays beaucoup plus peuplés: l’Afrique du Sud ou le Maroc.

La situation est aujourd'hui devenue critique, et le système sanitaire du pays, réputé comme étant l’un des meilleur d’Afrique se retrouve largement dépassé. La situation est telle que les hôpitaux publics sont saturés et le pays manque de lits de réanimation.


LIRE AUSSI: Tunisie. Réouverture des frontières: les contagions explosent et les hôpitaux sont au bord de la saturation


De l’aveu du chef de l’unité Covid-19 à l’hôpital Charles-Nicole de Tunisie, Dr Hichem Aouina, «les lits d réanimation sont saturés et nous avons commencé à choisir, quel patient faudra-t-il réanimer en priorité!».



La situation est en effet critique. Selon le rapport épidémiologique du samedi 9 janvier 2021, le pays comptait 1.674 hospitalisations, contre 1.615 la veille, dont 342 en réanimation et 118 sous assistance respiratoire.

Si dans les pays du Maghreb, comme le Maroc et l'Algérie, les cas de contamination ont tendance à baisser, la Tunisie est quant à elle encore loin d’atteindre le pic de la seconde vague.

Pour la seule soirée d'hier, samedi 9 janvier 2021, le ministre de la Santé a annoncé le dépistage de 2.611 nouveaux cas de coronavirus sur 9.297 tests pratiqués au cours des dernières 24 heures.


LIRE AUSSI: Tunisie: les couvre-feux se multiplient face au Covid-19


Selon le Dr Aouina, les chiffres communiqués quotidiennement sont loin de refléter la réalité, sachant que les tests effectués ne concernent que les personnes présentant des symptômes ou des cas contacts.

Or, explique ce médecin, d’autres personnes circulent avec le virus et sont asymptomatiques et continuent inconsciemment à contaminer d’autres personnes, sans être comptabilisés parmi les patients atteints du Covid-19.

La Tunisie compte actuellement 157.514 cas positifs confirmés, sur un total de 677.769 tests de dépistage effectués. En tout, 116.526 personnes ont pu guérir de la maladie, et 5.153 en sont mortes. 
Le 10/01/2021 Par Karim Zeidane