Fermer

Tunisie. Covid-19: troisième vague, le ministre de la Santé tire la sonnette d’alarme

Mise à jour le 27/03/2021 à 16h04 Publié le 27/03/2021 à 15h55 Par Karim Zeidane

#Société
Hôpitaux tunisiens

Les hôpitaux tunisiens au bord de la saturation, à cause du Covid-19.

© Copyright : DR

#Tunisie : Les autorités sanitaires tunisiennes craignent une troisième vague de contagion alors que le pays est durement touché par la seconde. Le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi s’inquiète de la hausse du nombre de patients admis dans les hôpitaux, notamment dans les services de réanimation.

La Tunisie, 3e pays le plus touché par la pandémie du Covid-19 au niveau du continent africain, durement frappé par la seconde vague de contagion après avoir maitrisée la première, craint désormais une 3e vague.

Face à cette crainte, le ministre de la Santé Faouzi Mehdi a tiré la sonnette d’alarme face à l’augmentation constatée du nombre de patients admis dans les hôpitaux du pays. Le ministre a déclaré que la pression revenait sur les lits de réanimation équipés d'oxygène, après une période de répit, signe qui atteste, selon lui, de la menace d’une 3e vague de contagion au Covid-19.

Une hausse en lien avec la remontée des cas de contagion au cours de ces derniers jours avec plus de 700 cas enregistrés quotidiennement sur les trois derniers jours. Ainsi, les autorités craignent une 3e vague qui risque de saturer rapidement les structures sanitaires du pays.

>>> LIRE AUSSI: Tunisie: lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19


Selon le ministre, cette hausse des contagions et des admissions dans les hôpitaux s’explique par l’apparition du nouveau variant britannique dans certaines régions du pays. Celui-ci est jugé plus contagieux et plus dangereux et représente, jusqu'à maintenant, à peine un peu plus de 3% des cas de Covid-19 enregistrés en Tunisie.

Faouzi Mehdi appelle donc les Tunisiens à s’inscrire sur la plateforme numérique Evax pour se faire vacciner et contribuer à freiner la propagation de la pandémie et ce, en plus des gestes barrières (port du masque, distanciation physique, utilisation de gels hydroalcooliques, etc.) qui ne sont malheureusement pas très bien respectés.

>>> LIRE AUSSI: Tunisie: polémique et empoignade entre la présidence et le Premier ministre pour une poignée de vaccins

En 12 jours de vaccination, 32.026 personnes ont reçu la première dose et 700 151 personnes sont déjà inscrites sur la plateforme numérique Evax dédiée à la campagne de vaccination.

A ce titre, il faut souligner que la Tunisie a entamé sa campagne de vaccination anti-Covid-19 depuis bientôt deux semaines et a validé 4 vaccins des laboratoires Pfizer-BioNTech, Spoutnik V, Sinovac et AstraZeneca-Oxford.

Le pays a déjà réceptionné un total de 323.600 doses dont 200.000 doses de Sinovac offerts par la Chine, 93.600 doses du vaccin Pfizer-BioNTech acquis dans le cadre du mécanisme Covax et 30.000 Spoutnik V.

>>> LIRE AUSSI: Découverte d'un nouveau variant du Covid-19 en Tunisie

Afin d’accélérer la vaccination, la Tunisie qui a tardé à réagir pour acquérir des vaccins, a aussi passé de nombreuses commandes et table sur des livraisons durant le mois d’avril prochain. Selon le président du Comité national de vaccination contre le Covid-19, Hechmi Louzir, trois lots du vaccin Pfizer-BioNTech de 85.410 doses chacun, achetés par le gouvernement, seront reçus le 2, le 12 et le 26 avril prochain. De même, deux lots de 100.000 doses chacun du vaccin Spoutnik V seront aussi livrés les 17 et 30 avril prochain.

La Tunisie a enregistré un cumul de 249.000 cas officiels dont 215.000 guérisons et 8.684 décès depuis l’apparition de la pandémie dans le pays en mars 2020. 
Le 27/03/2021 Par Karim Zeidane