Fermer

L'ex-patron d'Algérie Ferries poursuivi pour corruption et écroué

Mise à jour le 10/06/2022 à 17h00 Publié le 10/06/2022 à 17h00 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
algérie ferries

Le "Tariq Ibn Ziyad".

#Algérie : L'ex-patron d'Algérie Ferries, limogé début juin, a été placé en détention provisoire dans le cadre d'une enquête pour corruption après le départ d'un ferry de Marseille vers Alger presque vide en dépit d'une forte demande, a indiqué vendredi le ministère de la Justice.

Kamel Issad, PDG de la Société nationale de transport maritime de passagers Algérie Ferries, et son chef d'escale à Alger, Kamal Idalia, avaient été limogés le 2 juin sur ordre du président Abdelmadjid Tebboune en raison d'un «comportement portant atteinte à l'image de l'Algérie et aux intérêts des citoyens».

Cette décision avait été prise après que le lancement le 23 mai de la vente de billets pour l'été par Algérie Ferries en France avait tourné au chaos aux abords des agences de la compagnie dans plusieurs villes françaises en raison de dysfonctionnements.

Vendredi, le pôle économique et financier au parquet d'Alger a annoncé que les deux responsables limogés ainsi que cinq autres faisaient l'objet d'une enquête «pour des faits de corruption ayant porté atteinte aux citoyens et à la Société nationale de transport maritime», selon un communiqué du ministère de la Justice.

>>> LIRE AUSSI: Le patron de la compagnie Algérie Ferries limogé par le président algérien

Les deux hommes ainsi que le directeur commercial de la compagnie ont été placés jeudi en détention provisoire dans le cadre de l'enquête, selon la même source.

Le vice-président d'Algérie Ferries et le chef du département informatique ont été placé sous contrôle judiciaire.

L'enquête a été ouverte après l'arrivée à Alger le 2 juin du «navire Badji Mokhtar 3 en provenance du port de Marseille avec 72 passagers et 25 voitures à bord seulement alors qu'il a une capacité de 1.800 passagers et plus de 600 voitures et ce malgré le fait qu'un grand nombre de passagers souhaitaient obtenir des places», selon le communiqué.

Le patron d'Algérie Ferries et le chef d'escale à Alger avaient été limogés le jour-même.

Les sept suspects sont poursuivis pour «dilapidation délibérée et utilisation illicite des biens et des fonds publics, abus de fonctions et enrichissement illicite», selon la même source.

>>> LIRE AUSSI: France: pagaille et exaspération devant l'agence Algérie Ferries

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes s'étaient plaints du fonctionnement de la plateforme de réservation d'Algérie Ferries et de ne pas réussir à acheter de billets pour une traversée durant l'été, assurant que toutes les dessertes étaient complètes jusqu'au mois de septembre.

Par ailleurs, même si les billets d'avion entre la France et l'Algérie sont parmi les plus chers du Maghreb, les vols sont pris d'assaut en période estivale.
Le 10/06/2022 Par Le360 Afrique - Afp