Fermer
#Culture

Vidéo. Le Fespaco déroule le tapis rouge à Pathé'O, le styliste qui habilla Mandela et Mohammed VI

Mise à jour le 25/10/2021 à 13h38 Publié le 25/10/2021 à 13h36 Par notre correspondant à Ouagadougou- Jean-Paul W. Ouédraogo

#Autres pays : De Mandela à Mohammed VI, peu sont les célébrités et personnalités africaines, notamment musiciens, chefs d’Etat ou encore hommes de cinéma, qui n’ont pas été habillés par le styliste Pathé’O, ce self-made man ivoirien d’origine burkinabè. Sa nouvelle collection a été présentée en marge du Fespaco.

Le styliste Pathé’O a célébré, vendredi 22 octobre 2021, en marge de la 27e édition du Fespaco, ses 50 ans de carrière dans la mode. Un défilé organisé à ce titre à la salle des conférences de Ouaga 2000, a réuni des convives au nombre desquels plusieurs personnalités. Un défilé qui a voulu surtout retracer le parcours de l’illustre créateur de mode. 

«Né au Burkina, il réussit en Côte d’Ivoire et s’impose à toute l’Afrique. On peut donc dire que c’est le symbole de l’intégration africaine, de la réussite, de l’audace», a dit le ministre burkinabé chargé des Affaires étrangères, Alpha Barry, à l’issue du défilé.

>>> LIRE AUSSI : Pathe'O, le tailleur de quartier devenu couturier des chefs d'Etat africains

Sans doute l’un des stylistes les plus influents du continent, Pathé’O est le profil de créateur que beaucoup envient. En 50 ans, l’homme a bâti un héritage désormais consigné dans un livre autobiographique intitulé "Pathé’O de fil en aiguille" et présenté à la faveur de l’évènement.

«L’avenir de l’Afrique, dit-il, c’est la mode et quand on le lui demande il le démontre par A+B. Il faut juste regarder les grandes nations occidentales, vous comprendrez tout de suite quelle est l’importance de la mode dans l’économie, dans l’appareil productif national», a confié l’auteur ivoirien, le journaliste Cheick Yvane, auteur de Pathé'O de fil en aiguille, un livre sur la réussite du styliste.


Un master class au profit des jeunes créateurs, le lancement des activités de la fondation éponyme sont entre autres activités qui ont aussi jalonné ce jubilé d’or.

>>>LIRE AUSSI: Vidéos. Cameroun: Imane Ayissi, premier styliste subsaharien à la Semaine de la haute couture à Paris

«Je dis bravo à la maison Pathé’O. Bravo à tous les artisans de l’ombre et bravo à tous ceux qui ont permis à ce grand homme de réaliser la célébration de son cinquantenaire», s’est émerveillé Salif Sanfo, un des invités de la soirée.

«Nous avons besoin que des gens, par exemple les autorités, encouragent tous ces jeunes-là en portant tout simplement nos vêtements. C’est tout ce qu’on demande. On veut seulement qu’on consomme ce que nous faisons», a lancé le styliste.

Pourquoi un jubilé en marge du Fespaco? Pathé’O répond qu’il a longtemps côtoyé ce milieu et nombre de ses acteurs avant d’ajouter qu’il organisera des activités de la même envergure dans plusieurs capitales africaines. L’étape de Ouagadougou, pour rappel, est intervenue après celle d’Abidjan, tenue le samedi 29 mai 2021.
Le 25/10/2021 Par notre correspondant à Ouagadougou- Jean-Paul W. Ouédraogo