Fermer

Cameroun: Bank of Africa obtient l’agrément de la COBAC

Mise à jour le 31/10/2016 à 14h34 Publié le 31/10/2016 à 14h20 Par Moussa Diop

#Economie
BMCE BAnk

Othman Benjelloun, PDG de BMCE Bank of Africa.

© Copyright : DR

#Autres pays : La Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) a délivré un agrément à Bank of Africa. La locomotive de développement en Afrique de BMCE Bank of Africa détiendra 76% du capital de la filiale camerounaise.

Les banques marocaines poursuivent leur expansion en Afrique. Ces dernières semaines, après les annonces d’Attijariwafa bank au Tchad, en Egypte et au Rwanda, BMCE Bank of Africa vient, enfin, d’obtenir l’agrément des autorités de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), le régulateur bancaire dans la zone Cemac –Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale- pour ouvrir une filiale au Cameroun.

Cet agrément a été obtenu après deux ans d’attente, le groupe panafricain ayant déposé sa demande depuis fin 2014.

Après deux ans d’attente, le groupe devrait rapidement démarrer son activité au Cameroun et ce d’autant plus qu’il a déjà obtenu l’autorisation de Bank Al-Maghrib, la banque centrale marocaine, pour cette implantation. Le marché camerounais est considéré comme stratégique au niveau de l’Afrique centrale avec un taux de bancarisation autour de 20%.

Cette filiale camerounaise sera dotée d’un capital initial de 10 milliards de FCFA (15,25 millions d’euros) contrôlé à hauteur de 76% par le groupe panafricain Bank of Africa. Le reliquat devant être détenu par des partenaires du groupe.

Avec cette implantation, le marché camerounais compte désormais en son sein des filiales des trois premiers groupes bancaires marocains: Société commerciale de banque Cameroun (Attijariwafa bank), Banque atlantique Cameroun (Banque centrale populaire) et aujourd'hui BoA Cameroun (BMCE Bank of Africa).

Avec cette implantation au Cameroun, le groupe Bank of Africa, la locomotive de BMCE Bank of Africa en Afrique, sera présent dans 18 pays africains.
Le 31/10/2016 Par Moussa Diop