Fermer

Cameroun: une radio de Boko Haram captée dans le Nord du pays

Publié le 16/06/2016 à 17h17 Par Abdelkrim Sall

#Médias
boko haram
© Copyright : DR

#Autres pays : C’est l’hebdomadaire camerounais «Intégration» qui relaie l’information. Dans l’extrême Nord du Cameroun, une radio diffusée par Boko Haram s’est invitée sur la bande FM. Elle sert de porte-voix pour les insurgés du groupe basé au Nigéria.

 
Kiosque le360 afrique
: Dans la localité de Tolkomari, dans l’extrême Nord du Cameroun, Boko Haram s’est invité sur les ondes. A en croire l’hebdomadaire camerounais «Intégration», cité par cameroon-info.net, la station, apparemment diffusée depuis le Nigéria, occupe la fréquence 96.8 Fm.

«Robert Baikam, ancien technicien de diffusion à l’Office de radiodiffusion et télévision national (Crtv), affirme que les djihadistes de Boko Haram ont été entendus sur plusieurs fréquences de modulation à la frontière avec le Nigéria», rapporte la publication.

Le journal cite également les témoignages de populations locales, dont  certains tombés par hasard sur cette station «pour écouter les anashids». «Ils sont passés successivement sur 103.4 Fm, 91 Fm, 106.1 Fm et 96.8 Fm en l’espace de 6 mois. Leur système de diffusion est très nébuleux. À chaque production qui dure environ 2 heures, ils se fondent sur une communication extensive, s’adressant à l’audience la plus large possible tant au Nigéria que dans les zones limitrophes. À chaque fois pour cet exercice, 2 speakers se mettent en valeur : leurs propos sont enrobés de psalmodies du Coran, de cris de personnes et de tirs», raconte un autre résidant dans l’extrême nord du Cameroun.

La diffusion de cette radio ne serait pas une nouveauté, à en croire le journal. En effet, divers témoignages indiquent que la radio de Boko Haram émettait déjà au lendemain de l’attaque du domicile du vice-Premier ministre du Cameroun, Amadou Ali, le 27 juillet 2014. Cette station radio sert de cadre pour les répliques verbales de Boko Haram à destination du gouvernement camerounais.

Le 16/06/2016 Par Abdelkrim Sall