Fermer

ONU: les troupes éthiopiennes et érythréennes responsables d'éventuels "crimes de guerre" au Tigré

Mise à jour le 04/03/2021 à 10h20 Publié le 04/03/2021 à 10h20 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Ethiopie-Tigré

Guerre au Tigré éthiopien.

© Copyright : DR

#Autres pays : La Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a annoncé jeudi que son bureau a corroboré une série de violations graves qui pourraient constituer des "crimes de guerre et des crimes contre l'humanité" dans la région éthiopienne du Tigré, y compris par les troupes érythréennes.

Michelle Bachelet a déclaré dans un communiqué que son bureau "avait réussi à corroborer des informations sur certains des incidents survenus en novembre de l'année dernière, indiquant des bombardements aveugles dans les villes de Mekele, Humera et Adigrat dans la région du Tigré, et des informations faisant état de graves violations et abus incluant des massacres à Aksoum et à Dengelat dans le centre du Tigré par les forces armées érythréennes. "

"De graves violations du droit international, pouvant être assimilées à des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, peuvent avoir été commises", a-t-elle déclaré.
Le 04/03/2021 Par Le360 Afrique - Afp