Fermer

Côte d'Ivoire: trafic de fausses attestations de test Covid-19 à Abidjan

Mise à jour le 04/05/2021 à 15h43 Publié le 04/05/2021 à 15h43 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
test Covid-19
© Copyright : DR

#Autres pays : Une dizaine de personnes ont été arrêtées à Abidjan, accusées d'avoir participé à un trafic de fausses attestations de test négatif au Covid-19, ont indiqué mardi à l'AFP des sources policières.

"Ces personnes délivraient de fausses attestations" de test négatif au Covid-19 "au prix de 45.000 FCFA (environ 68 euros) à des passagers embarquant à l'aéroport d'Abidjan", selon l'une de ces sources ayant requis l'anonymat.

Les faussaires disposaient d'une application leur permettant de modifier les noms et de scanner la signature de la directrice de l’Institut Pasteur à Abidjan, la professeure Mireille Dosso, qui figure normalement sur les vraies attestations, selon la police.

Ils disposaient en outre de complices à l'aéroport international d'Abidjan qui laissaient passer les détenteurs de ces fausses attestations sans les vérifier.

"Trois infirmiers et une dizaine d'autres personnes" ont été arrêtées, selon une des sources policières qui a affirmé que l'enquête se poursuivait.

>>> LIRE AUSSI: Visa Schengen: à la réouverture des frontières, le visa sera conditionné à un test Covid-19 et/ou… au vaccin

La Côte d'Ivoire enregistrait lundi 287 morts pour plus de 46.000 cas de Covid-19, selon les derniers chiffres officiels.

En dehors de l'obligation de porter un masque dans les lieux fermés et de l'incitation à respecter les gestes barrières, aucune autre mesure restrictive n'est pour l'instant imposée.

Le pays de 25 millions d'habitants, qui fait face à des effets limités de la pandémie, a réceptionné, fin février, 504.000 doses de vaccin AstraZeneca/Oxford.

Une campagne de vaccination a été lancée le 1er mars, visant dans une première phase les "personnels de santé, les forces de défense et de sécurité ainsi que les enseignants".
Le 04/05/2021 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi