Fermer

Ethiopie: Bachelet "profondément perturbée" par les "sérieuses violations" des droits de l'homme au Tigré

Mise à jour le 21/06/2021 à 11h36 Publié le 21/06/2021 à 10h52 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Michelle Bachelet

La Haute-Commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet.

© Copyright : DR

#Autres pays : La Haute-Commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet s'est dite "profondément perturbée" par les "sérieuses violations" des droits humains dans la région éthiopienne du Tigré, où la situation humanitaire est "terrible".

Alors que se déroulent des élections nationales en Ethiopie ce lundi, Mme Bachelet a dénoncé devant la plus haute instance de l'ONU en matière de droits de l'homme, les exécutions extrajudiciaires et les violences sexuelles contre les enfants, perpétrées au Tigré, région contre laquelle le pouvoir central a lancé une offensive militaire en novembre.

"Des rapports crédibles indiquent que des soldats érythréens opèrent toujours dans le Tigré et continuent de perpétrer des violations des droits humains et du droit humanitaire", a-t-elle ajouté.

>>> LIRE AUSSI: Au Tigré, exactions et risque de famine après six mois d'une guerre qui perdure

Elle a également fait état, dans de nombreuses autres régions d'Ethiopie, d'"incidents alarmants de violences ethniques et intercommunautaires" et de déplacements de populations: "le déploiement actuel des forces militaires n'est pas une solution durable, et j'encourage à un dialogue global et pluridimensionnel dans tout le pays".
Le 21/06/2021 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi