Fermer

Afrique du Sud: meurtres en hausse, 70 cas par jour

Publié le 19/08/2022 à 17h03 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Meurtres en hausse en Afrique du Sud

Les séquelles de l'apartheid sont l'une des raisons de la persistance de la violence en Afrique du Sud.

© Copyright : DR

#Autres pays : L'Afrique du Sud a enregistré près de 70 meurtres par jour au cours du premier semestre, en hausse de 16,5% par rapport au premier semestre 2021, a déclaré vendredi la police.


Le pays, qui détient un des pires taux de criminalité dans le monde, a enregistré 6.424 meurtres d'avril à juin, a déclaré la police. Ils viennent s'ajouter aux 6.083 déjà enregistrés au premier trimestre 2022. L'an dernier, il y a eu en moyenne 65 meurtres par jour.

"Le nombre de meurtres reste élevé et inquiétant", a admis le ministre en charge de la police Bheki Cele lors d'un point de presse. Les meurtres ont augmenté de 16,5% au premier semestre de 2022, selon les statistiques officielles, par rapport à la même période en 2021.

>>> LIRE AUSSI: Afrique du Sud: chasse à l'homme après l'enlèvement d'un garçon de six ans

Le ministre a déclaré que "les disputes et les malentendus" ainsi que "les représailles et la vengeance" constituaient les principaux motifs des meurtres, avec le phénomène d'autodéfense en troisième place.

Le fait de se faire justice soi-même est un phénomène de plus en plus répandu en Afrique du Sud, où la majeure partie de la population ne peut pas payer des sociétés de sécurité privées, qui travaillent pour des personnes ayant des revenus élevés.

De plus, les habitants se plaignent souvent de la lenteur de la réaction de la police et de son incapacité à freiner la criminalité.

Mercredi, deux suspects ont été lapidés à mort et leurs corps brûlés par la foule dans la province de Limpopo après avoir tenté d'enlever une femme, a déclaré la police.

>>> LIRE AUSSI: Treize millions de personnes menacées de famine dans la Corne de l'Afrique


Des foules en colère ont également pourchassé des mineurs et des migrants illégaux ces dernières semaines, après le viol collectif de huit femmes dans l'ouest de Johannesburg en juillet.

Les viols ont diminué d'environ 5% au deuxième trimestre de 2022, mais le total reste encore très élevé, avec 9.516 cas enregistrés, soit plus de 100 par jour.
Le 19/08/2022 Par Le360 Afrique - Afp