Fermer

Burkina: décès de deux personnes contaminées à l’anthrax

Publié le 25/02/2021 à 11h16 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Burkina: décès de deux personnes contaminées à l’anthrax

Un pasteur en Afrique de l'Ouest.

© Copyright : ©FAO/Pius Ekpei

#Autres pays : Deux personnes sont décédées de la maladie du charbon, ou anthrax, et une autre a été hospitalisée dans le sud-ouest du Burkina Faso, a annoncé jeudi le gouvernement burkinabè.

"Un foyer de charbon bactérien a été déclaré dans la province de la Bougouriba, précisément à Dano, dans la commune de Guéguéré", a indiqué le ministre chargé des ressources animales, Modeste Yerbanga, précisant que les décès ont suivi la mort récente de quatre bœufs dont l’un a été consommé par des habitants de la localité. 

"Immédiatement après, nous avons constaté deux morts. Les  résultats des analyses effectués par les services sanitaires ont confirmé qu’ils sont morts du charbon", a-t-il poursuivi.
 


>>>LIRE AUSSI: Nigeria: la fièvre de Lassa fait 29 morts en janvier



"Une autre personne qui manifestait les signes du charbon bactérien a été très vite prise en charge" et hospitalisée, a précisé le ministre. 

La commune de Guéguéré a été placée sous surveillance après l'infection par l'anthrax de troupeaux de bœufs, apparue le 22 janvier. 

Pour circonscrire la propagation de la maladie, 4.000 doses de vaccin anti-charbonneux ont été mis à disposition pour une vaccination gratuite, selon le gouvernement qui a également entamé une campagne de sensibilisation des éleveurs sur le charbon bactérien et les risques liés à la consommation de viande provenant de cadavres d'animaux.
 


>>>LIRE AUSSI: Les vaccins anti-Ebola arrivent en Guinée, début de vaccination prévu ce mardi



La maladie du charbon, ou anthrax, est une infection aiguë qui touche aussi bien l'animal que l'homme. 

La bactérie (Bacillius anthracis) existe dans la nature et est aussi considérée comme une arme bactériologique. Elle peut être mortelle, à moins de prendre des antibiotiques très rapidement. 

Le Burkina Faso enregistre régulièrement des foyers de contagion dans trois régions, Sud-ouest, Sahel et Hauts-bassins,  appelés "les champs maudits", pour leur résistance à la bactérie du charbon qui peut vivre plus de cinquante ans sous terre, selon les spécialistes.

Le 25/02/2021 Par Le360 Afrique - Afp