Fermer

Le Nigérian Akinwumi Adesina réélu à l'unanimité président de la BAD

Mise à jour le 27/08/2020 à 17h53 Publié le 27/08/2020 à 17h52 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Akinwumi Adesina

Akinwumi Adesina, réélu président de la Banque africaine de développement (BAD).

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le Nigérian Akinwumi Adesina, 60 ans, a été réélu jeudi à Abidjan président de la Banque africaine de développement (BAD), malgré les accusations de mauvaise gestion qui l'ont visé ces derniers mois.

"Le résultat de l'élection (...) lui a permis d'obtenir 100% des votes de tous les membres régionaux et non régionaux de la Banque. En tant que président nouvellement réélu, le Dr Adesina, ancien ministre nigérian de l'Agriculture, débutera son nouveau mandat (de 5 ans) le 1er septembre 2020", selon le texte du communiqué diffusé par la BAD, qui tenait son assemblée générale annuelle sur deux jours en Côte d'Ivoire.

"Je suis ravi que le Conseil des gouverneurs ait réélu Adesina pour un second mandat à la présidence du Groupe de la Banque. En tant qu'actionnaires, nous soutenons fermement la Banque et apporterons à Adesina tout le soutien nécessaire pour poursuivre et mettre en oeuvre sa vision convaincante pour la Banque au cours des cinq prochaines années", a déclaré la présidente du Conseil des gouverneurs de la Banque, Niale Kaba, également ministre ivoirienne du Plan et du Développement.


LIRE AUSSI: BAD: les experts indépendants disculpent le président Adesina


Fin juillet, Akinwumi Adesina, unique candidat à sa propre succession, avait été disculpé d'accusations de mauvaise gestion par un comité d'experts, à l'issue d'un feuilleton médiatico-financier qui a duré trois mois et déstabilisé l'institution.

Si elles n'ont pas empêché sa réélection, les accusations et le feuilleton ont cependant terni l'image du flamboyant président qui avait assuré avec brio une augmentation de capital géante de 115 milliards de dollars en octobre 2019, selon les observateurs.

En interne, la gestion du personnel menée par Adesina a causé des remous depuis cinq ans, entrainant le départ de nombreux cadres.


LIRE AUSSI: Covid-19. Croissance: un seul pays va éviter la récession en Afrique du Nord, selon la BAD


"Au cours de ces cinq années passées au service de l'Afrique: 18 millions de personnes supplémentaires ont désormais accès à l'électricité. 141 millions de personnes ont bénéficié de technologies agricoles plus avancées favorisant la sécurité alimentaire. 15 millions de personnes ont eu accès à un financement. 101 millions de personnes ont désormais accès à des transports améliorés. Et 30 millions de personnes ont reçu un accès à l'eau et à l'assainissement", a assuré mercredi Adesina, faisant le bilan de son premier mandat.

La BAD, une des cinq principales banques multilatérales de développement au monde, a été créée en 1964. Elle compte 80 pays actionnaires (54 pays africains et 26 non africains, d'Europe, d'Amérique et d'Asie). Elle est la seule institution africaine cotée triple A par les agences de notation financière.
Le 27/08/2020 Par Le360 Afrique - Afp