Fermer

422 immigrés clandestins Maliens rapatriés d’Algérie

Mise à jour le 11/08/2016 à 15h27 Publié le 11/08/2016 à 15h26 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté

#Société
émigré
© Copyright : DR

#Mali : Des centaines de migrants maliens sont revenus vers leur pays, ce mercredi, à bord de sept cars en provenance d’Algérie, après plusieurs mois de souffrance à Tamanrasset où quelque 500 migrants maliens sont bloqués et exposés à tous les sévices.

C’est donc la fin du calvaire pour ces 422 maliens rapatriés au bercail. Ils ont été accueillis par les autorités maliennes, notamment le ministère des Maliens de l’extérieur. Le convoi qui a quitté Tamanrasset a transité par le Niger pour regagner Bamako hier dans la matinée.

Ces candidats malheureux à l’émigration sont revenus les mains vides. Ils ont été dépouillés de tous leurs biens, dont même les documents de voyage. Mais c'est aussi la fin du calvaire vécu par ces Maliens en Algérie. «Nous étions tout le temps persécutés, dépouillés de nos biens. Vous voyez dans quelle condition nous sommes revenus ? Je suis déçu du comportement de ce pays vis-à-vis des noirs», nous confie un migrant.

Le chef de cabinet du département en charge des Maliens de l’extérieur, Mme Sidibé Mah Awa Haïdara, a rassuré les migrants rapatriés que toutes les dispositifs sont prises pour leurs retour dans leurs familles respectives.

Depuis plusieurs mois, ces migrants, après avoir échoué dans leur tentative de regagner l’Europe via l’Algérie, ont décidé de rentrer au Mali. Mais, ils sont restés bloqués à Tamanrasset contre leur gré.

Le climat s’était détérioré pour ces migrants maliens vivant en Algérie, suite aux altercations en juillet avec certaines populations de Tamanrasset. Depuis ils tentent désespérément de regagner leur pays sans succès. Le 3 août dernier, une centaine d’entre eux avaient tenté de faire la traversée à pied avant d’être rattrapé par les autorités algériennes après plusieurs heures de marche.
Le 11/08/2016 Par De notre correspondant à Bamako Daouda Tougan Konaté